Skip to main content

A Close Look at Type Ia Supernova Progenitors

Article Category

Article available in the folowing languages:

L'origine d'une explosion stellaire

Des scientifiques financés par l'UE ont apporté des preuves importantes pour la source d'un type particulier d'explosion stellaire de supernovæ. Les résultats aident à répondre l'une des questions importantes dans l'astrophysique stellaire.

Énergie

Les supernovæ (SNe ou SN) sont des explosions d'étoiles dont la luminosité initiale peut momentanément surpasser l'intensité d'une galaxie entière. Les supernovæ sont classifiées comme suit: supernovæ de type Ia, Ib, Ic ou de type II. Une supernova de type Ia résulte de l'explosion du naine blanche, une étoile ayant complété son cycle de vie normal et ne connaissant plus aucune fusion nucléaire. Parfois, la masse de naines blanches augmente au-delà d'une certaine limite (la limite de Chandrasekhar) par l'accumulation (ou accrétion) de la masse d'une étoile binaire (selon un modèle unique dégénéré) ou par la fusion d'un autre modèle de naine blanche, un modèle double dégénéré. Quand cela se produit, la naine blanche s'affaisse sur elle-même en raison de la force gravitationnelle de la masse en elle-même, augmentant sa température au-delà de l'ignition de la fusion nucléaire et déclenchant une réaction nucléaire non contrôlée. Malgré des décennies de recherche intensive, les systèmes d'origine de supernovæ de type Ia restent un mystère et un problème irrésolu qui a d'importantes implications sur l'évolution stellaire et galactique. La majorité des données des supernovæ Ia proviennent de supernovæ éloignées en dehors de notre propre galaxie Toutefois, les longues distances empêchent la mesure précise de paramètres importants. Des chercheurs européens ont tenté de mener une étude détaillée sur les restes des supernovæ de type Ia et les naines blanches binaires plus proches dans la Voie lactée et des planètes à proximité grâce au projet Sniaprog («A close look at type Ia supernova progenitors») financé par l'UE. Des scientifiques ont identifié deux naines blanches binaires intéressantes qui pourraient se révéler pertinentes pour le modèle double dégénéré. Les données sont actuellement analysées et préparées pour être publiées. Les chercheurs ont également étudié la fusion des naines blanches, et la fusion de deux naines banches similaires et de masse relativement faible. L'un des résultats les plus intéressants du projet Sniaprog, publié dans de nombreux forums, est que la fréquence de fusion des naines blanches est semblable aux évènements de supernovæ, offrant un soutien important pour le modèle double dégénéré. Les résultats fructueux de nombreuses visites scientifiques et autres collaborations permettent de résoudre le mystère des ancêtres des supernovæ de type Ia. Mis en corrélation, les résultats du projet Sniaprog ont permis de renforcer la compréhension de la source des supernovæ de type Ia, l'une des questions restées sans réponse en astrophysique stellaire depuis longtemps.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application