Skip to main content

MULTIMODAL SKIN INSPECTION WITH HYBRID ACOUSTIC & OPTICAL SPECTROSCOPIC IMAGING

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les progrès dans l'imagerie de la peau

Dans les pays développés, une personne sur cinq sera touchée par le cancer de la peau. Ces statistiques alarmantes exigent la mise au point de nouvelles méthodes diagnostiques hautement sensibles.

Santé

Le mélanome est le cancer de la peau le plus agressif et il présente une prévalence élevée chez les jeunes femmes de moins de vingt-neuf ans. L'incidence globale des cancers de la peau a augmenté de près de 700 % entre 1950 et 2001 rien qu'aux États-Unis, démontrant ainsi la menace sanitaire que représente l'exposition au soleil. Ces statistiques effroyables ne feront qu'empirer sachant le risque UV généré par la déplétion de la couche d'ozone et le vieillissement croissant de la population. Le taux de survie à cinq ans des personnes touchées par un cancer de la peau est supérieur à 95 % si celui-ci est détecté et traité à temps. Malheureusement, la plupart des médecins utilisent toujours l'inspection visuelle comme seule méthode diagnostic pour le cancer de la peau. Le but du projet SKINSPECTION (Multimodal skin inspection with hybrid acoustic & optical spectroscopic imaging) consistait justement à faire progresser l'inspection des lésions cutanées que ce soit au niveau macroscopique ou microscopique. Les modalités d'inspection actuelles reposent surtout sur des informations descriptives plutôt que quantitatives et manquent de certaines données, de résolution et d'applicabilité en clinique. Les chercheurs du projet ont décidé d'aborder ces question en exploitant une approche d'imagerie multimodale s'appuyant sur la tomographie multiphotonique, l'imagerie par mesure de la durée de vie de la fluorescence, l'imagerie optoacoustique et l'échographie de haute résolution. Cette approche offre un procédé non invasif de visualisation des lésions dermatologiques accompagné d'une analyse moléculaire, d'une résolution subcellulaire des couches supérieures de la peau et d'une résolution temporelle. L'imagerie optoacoustique génère un signal échographique à large spectre par absorption d'impulsions laser courtes et la capture d'images sur 3 mm de profondeur, d'une résolution inférieure à 100 µm. Après un développement intensif et l'obtention de la certification nécessaire aux essais cliniques, l'évaluation de cette plateforme a pu être réalisée dans une étude clinique. Plus de sept cents lésions ont été répertoriées et l'analyse statistique des données a montré une bonne corrélation entre certaines propriétés cellulaires et la maladie. Hormis l'excellente capacité de différenciation entre les différents types de lésion cellulaire, le système s'est révélé très performant pour l'imagerie non invasive de la vascularisation sous-cutanée en très haute résolution. Au total, cette plateforme d'imagerie SKINSPECTION représente de fait un outil unique pour la détection et le diagnostic du cancer de la peau. Hormis son utilité indéniable dans le cancer de la peau, les partenaires envisagent également une application plus large pour la détection de pathologies non-néoplasiques de la peau et la chirurgie reconstructive.

Mots‑clés

Cancer de la peau, mélanome, diagnostic, tomographie multiphotonique, imagerie par mesure du temps de vie de la fluorescence, imagerie optoacoustique, échographie

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application