Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une technologie européenne pour les ondes millimétriques

Des chercheurs financés par l'UE ont conçu une technique de pointe dans la gamme millimétrique du spectre électromagnétique, qui affranchit l'UE de la dépendance envers une instrumentation des États-Unis.

Technologies industrielles

Dans cette gamme, située entre les micro-ondes et les infrarouges, les matériaux présentent des propriétés qui peuvent être intéressantes dans de nombreux domaines, comme la médecine ou les communications sans fil. Cependant, en dépit de ses applications possibles dans l'observation de la Terre, elle n'a pas encore été pleinement exploitée. Jusqu'ici, l'UE dépendait des États-Unis pour les composants et les appareils électroniques dans la gamme sub-millimétrique, ce qui contrariait l'exploitation scientifiques et commerciale de cette bande de fréquences. Le projet MIDAS (Millimetre-wave integrated diode and amplifier sources), financé par l'UE, voulait rectifier cette situation. Ces dernières années, les ondes millimétriques font l'objet d'intenses recherches. Elles sont d'un grand intérêt pour les astronomes, car on estime que près de la moitié de la luminosité, et quasiment tous les photons émis depuis le Big Bang, sont dans la plage des gigahertz et des térahertz. Le projet a cherché à réaliser une source fonctionnant de 270 à 300 GHz, à destination des instruments d'observation de la Terre et pour la science des ondes. Un tel dispositif était indisponible en Europe. Durant la première phase du projet MIDAS, les chercheurs ont proposé des concepts pour les multiplicateurs de fréquence à semi-conducteurs. Ils étaient tous basés sur un modèle européen de diodes varactor Schottky intégrées. Ils ont également mis au point les techniques voulues afin d'améliorer les performances du dispositif, notamment pour augmenter sa puissance de 50 mW à 400. La régularité des performances du circuit dépend de la fabrication monolithique des diodes Schottky. Les travaux du projet MIDAS devraient permettre de réaliser des missions de l'Agence spatiale européenne en utilisant exclusivement des dispositifs fabriqués en Europe.

Mots‑clés

Ondes millimétriques, observation de la Terre, multiplicateurs de fréquence à semi-conducteurs, diodes varactor Schottky, circuit intégré micro-onde monolithique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application