Skip to main content

Identity and Conflict. Cultural Heritage and the re-construction of identities after conflict

Article Category

Article available in the folowing languages:

Rebâtir le patrimoine et l'identité après une guerre

L'application de nouvelles approches, plus ciblées, pour rebâtir le patrimoine culturel dans les pays déchirés par des conflits pourrait contribuer à atténuer les différences et accélérer la guérison sociale.

Technologies industrielles

Qu'il s'agisse de bâtiments historiques, de sites archéologiques, de monuments ou de musées, le patrimoine culturel a un rôle essentiel dans la reconstruction de l'identité nationale ou régionale après un conflit. Le projet CRIC («Identity and conflict. Cultural heritage and the re-construction of identities after conflict»), financé par l'UE, a étudié la reconstruction de tels sites pour renforcer les communautés et les identités. Il visait à rédiger des politiques et des pratiques facilitant la reconstruction, en tenant également compte des composantes sociales et psychologiques. Le projet s'est appuyé sur l'étude de conflits survenus en Bosnie, à Chypre, en France, en Allemagne et en Espagne, recueillant des données pour comprendre le rôle complexe du patrimoine culturel dans la reconstruction des sociétés. Le projet a conduit des observations sur le terrain, des comparaisons et des analyses intensives, étudiant des «Biographies de lieux» ou comment un site peut changer les perceptions et les significations. Une autre étude importante a porté sur les «mémoriaux et la commémoration», débattant l'approche publique du souvenir et son impact sur les répétitions de l'histoire. Parallèlement, le projet a étudié des «paysages post-conflit», ciblant la construction des souvenirs et son association avec les émotions, les prétentions et les significations, entre espaces et contextes. Sur le long terme, le projet CRIC pourrait avoir un profond impact sur les débats relatif aux reconstructions après guerre et sur l'aide destinée à surmonter les conséquences des conflits. En la matière, l'équipe du projet a recommandé d'adapter les politiques de reconstruction à chaque cas, plutôt que de se contenter de politiques génériques. Les résultats du projet ont été diffusés via divers portails en ligne, des articles et le contact direct avec le public. Les messages importants du sujet ont été véhiculés par 17 films, mis à disposition sur Internet. Ces travaux représentent un net progrès pour accepter le passé et guérir certaines de ses blessures.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application