Skip to main content

Understanding and fighting metastasis via dissection of the Core Invasive Machinery

Article Category

Article available in the folowing languages:

Lutter contre la métastase du cancer

L'une des principales caractéristiques du cancer est sa capacité de délaisser son site d'origine et de coloniser des organes distants, un processus connu sous le nom de métastase. La compréhension des mécanismes et des interactions complexes entre une cellule cancéreuse et son environnement est d'une importance primordiale dans la lutte contre le cancer.

Santé

Le processus de métastase implique le détachement, dans le sang, de cellules de la tumeur primaire pour circuler et infiltrer de nouveaux organes et initier de nouvelles formations tumorales. Pour que les cellules tumorales mobilisent des cellules, des mécanismes d'adhésion doivent être perturbés et la capacité d'adhésion cellulaire doit augmenter pour assurer la fixation aux sites métastatiques. Les intégrines contrôlent la migration cellulaire, l'interaction entre les cellules et la différenciation et jouent un rôle essentiel dans les processus de développement tumoral. Sur la base de ces faits, d'éminents groupes de recherche spécialisés dans le domaine se sont unis dans le cadre du projet METAFIGHT («Understanding and fighting metastasis via dissection of the core invasive machinery»), financé par l'UE. Leur objectif est de disséquer les voies moléculaires responsables de la métastase et de découvrir de nouvelles cibles candidates pour la bloquer. Les partenaires étaient particulièrement intéressés à l'étude du rôle des molécules d'adhésion des intégrines, étant donné que la métastase induit des changements lorsque les cellules cancéreuses interagissent avec leur microenvironnement. Le réseau d'interaction responsable de la fixation induite par les intégrines à la matrice extracellulaire est composé de la kinase d'adhésion focale (FAK), d'autres molécules d'effecteurs comme les petites GTPases et des protéines d'adaptateurs. Le réseau a été représenté sur le site web du projet, disponible en ligne à l'adresse suivante: http://www.metafight.eu/core_invasive_machinery.php Les scientifiques de METAFIGHT ont examiné comment les cellules métastatiques modifient leur architecture moléculaire et les signaux qui déterminent leur phénotype de cellules migratoires et invasives. Le mécanisme invasif de base a été disséqué et l'impact des protéines individuelles impliquées dans le développement cancéreux et la métastase a été étudié dans des modèles animaux spécifiques. Cette voie de travail a identifié des régulateurs positifs (AnxA1, Anx2, Vav2, Vav3, FAK, Pak4, Paxilline) et négatifs (composés de protéines mutantes G13 actives et de p140Cap) de métastases. De plus, des modifications protéiques et des éléments de signalisation essentiels à la diffusion de cellules cancéreuses ont été identifiés. Le projet a porté un intérêt particulier au développement d'un modèle animal du cancer du sein. Les chercheurs ont utilisé ce modèle pour interférer avec plusieurs gènes dans les cellules de cancer du sein et ensuite les transplanter dans les souris. Cela leur a permis d'évaluer le rôle de gènes candidats de métastase dans la formation tumorale dans les glandes mammaires et de découvrir le rôle de p130Cas et p140Cap en tant que suppresseur oncogénique et tumoral respectivement. De plus, par le biais de techniques d'imagerie non invasive, les partenaires ont suivi le sort de cellules métastatiques uniques. Un logiciel spécialisé a été développé pour analyser le regroupement des intégrines et obtenir des images tridimensionnelles (3D) de cellules vivantes. METAFIGHT a également incorporé la dimension translationnelle par l'analyse de puces à AND de plus de 150 échantillons de cancer du sein, ce qui a entraîné la corrélation de gènes candidats avec des paramètres cliniques. En plus de la découverte de composants inhibiteurs, les partenaires espéraient fournir des cibles et voies pharmaceutiques pour inhiber la métastase cancéreuse.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application