Skip to main content

Chronic Ocean Noise: Cetacean Ecology and Acoustic habitat Loss

Article Category

Article available in the folowing languages:

Mesurer l'impact du bruit de l'océan sur les baleines

De nouvelles recherches sur la façon de mesurer l'impact du bruit de l'océan sur les prédateurs marins sensibles du point de vue acoustique pourraient aider à orienter les efforts de conservation marine.

Changement climatique et Environnement

Le bruit provenant d'activités humaines dans les océans (par exemple des transports maritimes, des activités pétrolières et gazières au large, et de la production d'énergie renouvelable) a considérablement augmenté au cours des dernières décennies. Le projet de recherche financé par l'UE intitulé CONCEAL («Chronic ocean noise: Cetacean ecology and acoustic habitat loss») a cherché à quantifier l'impact du bruit océanique sur des espèces spécifiques à l'aide de méthodes rigoureuses, reproductibles et normalisées. Des biologistes, des acousticiens et des statisticiens ont collaboré en vue d'évaluer les conséquences d'une réduction des proies pour les baleines en raison du bruit généré par les hommes. Ils se sont concentrés sur les rorquals communs et à bosse et sur les orques. L'équipe a analysé les enregistrements durant l'alimentation de ces espèces en captivité et l'abondance des proies, la condition physique et des données sur le taux de conception des rorquals communs en Atlantique Nord. Les chercheurs ont également développé des modèles statistiques avancés des populations de baleines face aux changements en termes de disponibilité des proies résultant des activités humaines. Les principaux résultats du projet comprenaient un partenariat avec des scientifiques danois dans le but de comparer le comportement acoustique des marsouins communs dans les eaux danoises et canadiennes. En outre, un partenariat de recherche avec des scientifiques américains, australiens et canadiens a été mis en place pour développer des méthodes visant à intégrer le bruit des expéditions maritimes dans les processus de planification spatiale marine. Globalement, le projet CONCEAL a convaincu les principaux acteurs de ce domaine de définir le bruit de l'océan comme facteur de stress anthropique pour les mammifères marins, et de tenir compte de ses impacts environnementaux. Du point de vue scientifique, un certain nombre de documents de recherche ont été publiés et des collaborations à long terme mises en place.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application