Skip to main content

Development of a high sensitive and specific nanobiosensor based on surface enhanced vibrational spectroscopy dedicated to the in vitro proteins detection and disease diagnosis

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des nanoantennes pour les signaux liés à la maladie

Des scientifiques financés par l'UE ont mis au point des détecteurs très sensibles et spécifiques de protéines associées à la maladie. Cette technologie ouvre la voie à de simples tests sanguins qui identifient l'apparition de maladies importantes en vue de développer un traitement plus efficace.

Santé

En démêlant les voies biologiques qui mènent à la maladie, les scientifiques ont pu identifier plusieurs biomarqueurs spécifiques à la maladie pour la détection dans les fluides corporels tels que le sang, le sérum et la salive. Le projet NANOANTENNA, financé par l'UE, a énormément contribué à la médecine diagnostique grâce à des nanobiocapteurs constitués de nanoparticules (NP) métalliques fonctionnalisés équipés de biorécepteurs spécifiques à des protéines cibles. Les NP métalliques agissent comme des nano-antennes optiques et détectent les fréquences de vibration des molécules présentant un intérêt en faisant correspondre leur fréquence. Cela leur permet d'augmenter le signal plutôt que de le freiner. La détermination des signatures spectrales des biomarqueurs protéiques présentant un intérêt a servi de base pour la détection et l'identification. Elle a également facilité la création d'une base de données puissante pour les activités futures de recherche et de développement (R & D). Les nanobiocapteurs prototypes ont pu détecter de faibles concentrations pour une protéine cible associée avec le métabolisme cellulaire et le stress oxydatif. Cette protéine est un biomarqueur potentiel des maladies hépatiques, des pathologies cardiovasculaires et des cancers. Elle a été détectée avec beaucoup de succès dans le sérum et la salive à des niveaux très prometteurs et compétitifs à l'aide des autres techniques existantes. NANOANTENNA a fourni une validation de principe importante pour la détection des protéines biomarqueurs ciblées dans les fluides corporels à de faibles concentrations grâce à ses nanobiocapteurs. La détection in vitro ouvre la voie à un diagnostic précoce de maladies importantes pour le traitement préventif et thérapeutique en vue d'améliorer les issues pour les patients. Deux partenaires industriels prévoient de poursuivre la collaboration sur le développement du véritable dispositif de diagnostic. Forts de leur expérience associée et de la coopération établie, une technique simple de diagnostic délocalisé pourrait bientôt être disponible.

Mots‑clés

Protéines, biomarqueurs, sérum, salive, nanobiocapteurs, métallique, nanoparticules, biorécepteurs, nanoantenne, prototype

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application