Skip to main content

Care Package for Treatment and Control of Visceral Leishmaniasis in East Africa

Article Category

Article available in the folowing languages:

Vers un traitement plus efficace de la leishmaniose

Des chercheurs africains et européens ont uni leurs forces pour développer de nouveaux traitements pour la leishmaniose, une maladie parasitaire.

Recherche fondamentale
Santé

La leishmaniose viscérale (LV) est endémique en Afrique. Si elle n'est pas traitée, cette maladie est mortelle. Les patients qui sont co-infectés par le VIH courent un plus gros risque encore de décès. Les monothérapies actuelles sont difficiles à administrer; elles sont souvent toxiques, chères et longues; et peuvent soulever la question du développement de la résistance aux médicaments. Le projet AFRICOLEISH (Care package for treatment and control of visceral leishmaniasis in east Africa), financé par l'UE, visait à développer et à fournir des traitements sûrs et abordables pour les patients souffrant de LV. Le consortium s'est également penché sur les co-infections LV-VIH par des traitements efficaces et les interventions prophylactiques qui empêchent une rechute de LV. L'équipe a évalué deux traitements oraux en préparation pour des études futures sur les combinaisons de médicaments pour les enfants. Les résultats ont montré que la miltéfosine reste une option intéressante pour la combinaison avec d’autres médicaments et, pour les enfants, un dosage allométrique donne un meilleur résultat avec un bon profil d'innocuité. Un futur essai approuvé évaluera les combinaisons de miltéfosine/paromomycine. Chez les patients atteints de VL-VIH, les résultats de l’étude de prophylaxie secondaire de pentamidine indiquent que la prophylaxie de pentamidine associée à une thérapie anti-rétrovirale empêche la rechute chez les patients co-infectés LV-VIH. En outre, la LV doit être détectée et traitée suffisamment tôt chez les patients infectés par le VIH, avant que ne se produise un déficit immunitaire profond. Les résultats d'un autre essai LV-VIH et d'autres données d'une étude observationnelle de cohorte devraient avoir un impact sur la politique aux niveaux mondial et national. Présentés lors d'une réunion avec des représentants du Ministère de la santé et de l'OMS dans la région, les résultats reposent sur le changement de politique pour les patients LV-VIH sur la base d'une thérapie combinée adaptée au patient d'AmBisome® et de miltéfosine. Cela inclut également une prophylaxie post-traitement avec de la pentamidine afin de réduire le taux d'incidence des rechutes. AFRICOLEISH continuera à diffuser les résultats susceptibles d'influencer les décisions des décideurs sur la révision des directives pour la gestion de la LV-VIH. L'expérience acquise en Afrique orientale contribuera à une meilleure compréhension du contrôle et de la gestion de la LV qui pourrait également s'appliquer à d'autres domaines.

Mots‑clés

Leishmaniose, LV, Afrique, AFRICOLEISH, LV-VIH

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application