Skip to main content

Mutanome Engineered RNA Immuno-Therapy

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des vaccins à ARN personnalisés contre le cancer du sein

Les vaccins anticancéreux ont depuis longtemps été proposés comme solution visant à activer le système immunitaire pour lutter contre le cancer. Une étude européenne explore une stratégie de vaccination anticancéreuse s'appuyant sur des vaccins personnalisés à base d'ARN.

Santé

Le cancer du sein triple négatif (CSTN) est défini par le manque de récepteur d'œstrogènes (RE), de progestérone (RP) et par l'absence de la surexpression de HER-2. Le CSTN est un cancer agressif avec un taux de survie de 5 ans de moins de 80 %. De plus, l'hétérogénéité moléculaire du CSTN empêche fréquemment les bénéfices cliniques des thérapies ciblées communes. De nombreuses preuves indiquent que les tumeurs de CSTN sont fortement immunogéniques et possèdent des antigènes tumoraux spécifiques et des mutations tumorales. Le projet MERIT (Mutanome engineered RNA immuno-therapy), financé par l'UE, cherche à induire une réponse immunitaire antitumorale intégrée ciblant les antigènes tumoraux mutés et communs sur une base individuelle. Pour ce faire, le traitement personnalisé MERIT utilisera l'énorme potentiel des ARN de synthèse comme vaccins. Dans ce contexte, MERIT associera deux concepts de vaccins à base d'ARNm. Le concept de vaccin WAREHOUSE assure que chaque patient reçoit une sélection d'ARN provenant d'une réserve d'ARN pré-équipés, qui correspond au profil d'expression d'antigènes de la tumeur du patient. Le concept de vaccin MUTANOME se base sur l'identification de mutations tumorales par le séquençage de prochaine génération et la fabrication sur demande d'ARN dérivés d'épitopes mutants. Les ARN seront administrés par voie intraveineuse comme une formulation de nanoparticules, aux cellules présentatrices d'antigènes où ils sont exprimés en tant que protéines et présentés aux lymphocytes T. Après avoir établi et optimisé le processus de tri clinique pour la présence d'antigènes et de mutations tumorales communes, les documents pour la demande d'essai clinique ont été rédigés. La prochaine étape est de mener une étude multicentrique européenne en vue de valider l'efficacité clinique de cette approche immunothérapeutique innovante. MERIT exploite le répertoire unique de cibles antigéniques pour chaque patient au lieu de se concentrer sur une petite portion d'antigènes communs à tous les patients. L'essai envisage le développement clinique d'une nouvelle classe d'immunothérapies pour résoudre les problèmes actuels de développement de médicaments anticancéreux.

Mots‑clés

Vaccins à ARN, cancer du sein, antigènes tumoraux, mutations mutanome, CSTN

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application