Skip to main content

ATHENA

Article Category

Article available in the folowing languages:

Aider le public à soutenir les équipes d'urgence

Une équipe de l'UE a développé un système d'information permettant d'impliquer le public dans les interventions d'urgence. Le nouveau prototype représente la forme la plus moderne des systèmes de gestion de crise.

Économie numérique
Sécurité

Pendant les crises d'origine naturelle ou dues à l'homme, il arrive souvent que des personnes soient déjà sur place, parfois en grand nombre. Le public peut donc apporter une aide précieuse aux équipes d'urgence, en réagissant rapidement et en faisant preuve d'une capacité de décision qui peut sauver des vies. Toutefois, cette ressource est pour l'instant sous-exploitée par les services d'urgence. Dans ce contexte, le projet ATHENA, financé par l'UE, a encouragé et aidé à mettre en place une participation éthique du public dans certaines situations de crise, en utilisant pour cela des outils logiciels pour les réseaux sociaux et les appareils mobiles, et en identifiant des règles de meilleures pratiques Les outils développés permettent l'acquisition, l'analyse et la diffusion efficace des informations sur l'événement. Ceci a pour effet de renforcer la sécurité dans les situations d'urgence et dans les opérations de recherche et de secours. Pour atteindre ses objectifs, l'équipe du projet a organisé une consultation des parties intéressées afin d'identifier les groupes d'utilisateurs. Les utilisateurs identifiés, notamment les équipes de secours, ont ensuite été interrogés sur leur expérience en matière de réseaux sociaux. Une série d'ateliers a aidé à définir les besoins des utilisateurs. Les résultats ont alors été intégrés à la conception de prototypes. L'équipe d'ATHENA a aussi identifié les contraintes juridiques et éthiques qui affectent le projet, ainsi que celles qui ont un impact sur la cognition dans les situations extrêmement stressantes. Le consortium a examiné la documentation sur le sujet et produit des règles de meilleures pratiques. Les activités menées ont débouché sur plusieurs prototypes logiciels, notamment sur des outils de production participative, une application de cartographie de crise et un prototype d'application mobile totalement intégré. L'équipe a créé plusieurs scénarios de test, certains tests en conditions réelles ayant été réalisés en collaboration avec la police du West Yorkshire, au Royaume-Uni. Le prototype final du projet ATHENA introduit plusieurs avancées majeures dans les systèmes de gestion de crise, notamment une communication bidirectionnelle avancée et des informations obtenues à partir du cloud, des réseaux sociaux et d'une appli dédiée. Il apporte aussi des visualisations et des outils de pointe pour favoriser la prise de décision. Enfin, le développement d'un cadre permettant de gérer différentes sources d'informations et services d'analyse, associé à de nouveaux mécanismes de sécurité et interfaces de réseaux sociaux ont permis d'obtenir un prototype à la pointe de la technologie. Les résultats et découvertes du projet ont été publiés dans un ouvrage spécialisé dans les technologies avancées utilisées dans le domaine de la sécurité, édité par Springer. Des universitaires, équipes d'urgence, forces de l'ordre, organismes de l'État et entreprises privées ont contribué à cet ouvrage. Le projet ATHENA a mis au point des outils logiciels permettant aux citoyens de s'associer aux équipes d'urgence. Le développement conduira à une intervention plus efficace en cas de crise.

Mots‑clés

Équipes d'urgence, participation publique, gestion de crise, ATHENA, réseaux sociaux

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application