Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une approche à impact humain pour un contrôle plus intelligent des frontières

Le projet BODEGA, financé par l’UE, a étudié les facteurs liés à l’humain et élaboré des recommandations afin d'améliorer des aspects cruciaux du contrôle des frontières, garantissant ainsi le respect des droits de l’homme fondamentaux et l’égalité.

Sécurité

L’utilisation du contrôle automatisé aux frontières devrait se développer énormément (tout comme les passages frontaliers en général) et devrait avoir un impact humain direct. BODEGA s’est concentré sur les modifications apportées aux processus des voyageurs et sur le travail des professionnels du contrôle des frontières résultant de l’introduction de systèmes de contrôle des frontières plus intelligents. Le coordinateur du projet, Veikko Ikonen, en propose une brève présentation: «Nous formulons de manière explicite des recommandations pour les méthodes et les facteurs humains spécifiques qui contribueront à la conception et au développement de technologies et de systèmes destinés à renforcer la sécurité aux frontières, tout en améliorant la rapidité et le traitement équitable des voyageurs.» Les facteurs humains à tous les niveaux Les résultats du projet facilitent la participation plus large des parties prenantes et augmentent le niveau d’informations à leur disposition. «Les recommandations pour la conception et la mise en œuvre de différentes solutions et différents services constituent le principal résultat du projet», rapporte Veikko Ikonen. L’objectif de cette initiative est que la plateforme PROPER Toolbox présente les informations et les résultats dans un format consolidé. Cet environnement en ligne fournit des solutions pour améliorer la gestion des frontières de l’UE d'un point de vue des facteurs humains. Cependant, «il est en mode restreint, car la plupart des informations peuvent être en partie sensibles et uniquement destinées aux autorités de surveillance des frontières», explique Veikko Ikonen. Les parties prenantes peuvent s’approprier et utiliser les ressources dans leur contexte opérationnel afin de soutenir le développement d’équipements plus simples à utiliser et les améliorations des conditions de travail du personnel de contrôle des frontières. La plateforme peut également être utilisée pour la formation des garde-frontières de demain et pour informer les voyageurs des procédures à suivre pour franchir la frontière. De nouvelles opportunités commerciales La ludification était très utilisée dans la conception des activités d’applications. Un exemple de la méthodologie utilisée dans le développement des ressources du projet est «une analyse forte de l’activité ou des aspects de co-création avec des voyageurs», indique Veikko Ikonen. En outre, «BODEGA s’est fortement appuyé sur la RRI – recherche et innovation responsables – incluant une approche éthique de la conception». Les résultats du projet ouvrent également la voie à une exploitation commerciale des résultats de cette recherche. Plus précisément, les opportunités commerciales associées incluent des algorithmes et un logiciel d’évaluation des lecteurs de documents, des interfaces utilisateur pour dispositifs mobiles pour le contrôle des frontières et des systèmes de reconnaissance faciale. Les solutions PASS et BodeGame constituent d’autres opportunités proposées via la plateforme. Dans la première, différents récits numériques sont diffusés dans un jeu de cartes hybride afin d'accroître le niveau de connaissance des voyageurs en matière de passage de frontière. La seconde concerne l’application d’un jeu sérieux à la formation des garde-frontières. BODEGA a produit une vidéo de démonstration offrant un bref aperçu de ce jeu de type simulation mettant l’accent sur l’interaction avec les systèmes techniques, la vérification de documents et les interactions sociales. Une collaboration transfrontalière Initié dans le cadre du projet BODEGA, le groupe LinkedIn ESBF, regroupant plus de 150 membres de la communauté européenne du contrôle et de la gestion des frontières, contribue à sensibiliser le public aux activités et aux développements du projet. Parmi les autres activités de sensibilisation aux résultats du projet, citons des présentations du projet lors de conférences internationales, d’expositions et de tables rondes du secteur dans toute l’Europe. Les résultats du projet ont également été diffusés dans des documents de conférence et d’autres publications universitaires et ont contribué à la préparation de deux thèses de master. Les projets de suivi peuvent appliquer les résultats des projets dans leur travail, en particulier lorsqu’ils se concentrent sur les facteurs humains et les dimensions éthiques dans la conception de systèmes prenant en charge la gestion de la frontière. «De manière plus générale, les résultats de BODEGA peuvent être très largement utilisés pour les études de contrôle aux frontières et de sécurité en général», conclut Veikko Ikonen.

Mots‑clés

BODEGA, contrôle des frontières, facteurs humains, voyageurs, sécurité, gestion des frontières, gardes-frontières, formation des gardes-frontières, impact humain, BodeGame, jeux sérieux

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application