CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

An Adaptive Trust-based e-assesment System for Learning

Français FR

Un système d’évaluation en ligne pour éliminer la tricherie lors de l’apprentissage en ligne

Quand il s’agit des environnements d’apprentissage virtuels, mettre des cours à disposition en ligne peut s’avérer assez simple, mais les protéger contre la fraude ne l’est pas. TeSLA propose une évaluation en ligne qui améliore la confiance parmi les étudiants, les enseignants et les institutions.

SOCIÉTÉ

© Foxy burrow, Shutterstock

Bien que l’apprentissage en ligne constitue une opportunité pour les personnes qui ne sont pas en mesure de suivre des cours sur place (en raison de la distance, de l’accès ou d’un handicap), les institutions font toujours preuve de scepticisme, qui s’explique notamment par le sentiment de manquer de systèmes d’évaluation en ligne fiables (authentification de l’identité et de l’auteur) pouvant être intégrés dans les environnements d’apprentissage virtuels (EAV) actuels de manière évolutive et rentable. TeSLA, le projet d’innovation soutenu par l’UE, a mis au point un système d’évaluation en ligne, complété par des cadres de développement, qui répond aux exigences européennes en matière d’éducation et de technologie, et qui s’engage à fournir une assurance de la qualité et à respecter des engagements de confidentialité et d’éthique. TeSLA a utilisé des instruments comme la reconnaissance faciale et vocale, la dynamique de frappe, l’analyse médicolégale et des outils de détection du plagiat. Les cadres ont été développés à des fins éducatives (avec sept scénarios d’apprentissage), légales et éthiques (y compris des FAQ et des protocoles en matière de sécurité des données), et d’assurance de la qualité. Authentification et reconnaissance de l’auteur TeSLA a évolué pour passer d’une preuve du concept développée par l’Université ouverte de Catalogne à un système proposant des fonctionnalités plus étendues et une architecture conçue pour soutenir de nombreux étudiants et s’intégrer dans une série d’EAV. Après que les étudiants ont signé un formulaire de consentement, TeSLA rassemble, conserve et analyse leurs données personnelles et obtient leur profil biométrique à des fins d’authentification. Les étudiants effectuent ensuite leurs activités d’apprentissage régulières, alors que le système recueille automatiquement des données afin de les comparer aux informations de leur inscription. «TeSLA est une solution éducative unique, car elle recourt simultanément à différentes technologies d’authentification et de reconnaissance de l’auteur», explique la Dre Ana-Elena Guerrero, coordinatrice du projet. Le système dispose de trois alertes principales: vert indiquant qu’il n’y a pas de problème, orange alertant sur les cas difficiles nécessitant une intervention humaine, et rouge pour une éventuelle fraude, qui envoie directement des preuves aux enseignants. TeSLA permet à ces derniers de sélectionner les fonctionnalités les plus appropriées pour chaque activité d’apprentissage. Par exemple, si une activité comprend une vidéo, ils peuvent activer l’outil de reconnaissance faciale et vocale pour recueillir des données. En outre, ils disposent d’une analyse des données collectées grâce à un outil de visualisation qui se présente sous la forme d’un tableau de bord et sert de garantie contre la fraude. Le système peut également fournir des informations comparatives pour les classes suivant le même cours. TeSLA a été mis au point pour être intégré dans les EAV indépendamment de leur technologie sous-jacente. Lorsque ce n’est pas possible, TeSLA propose un module d’interopérabilité des outils d’apprentissage (IOA), ce qui signifie qu’il peut être utilisé en tant qu’application externe. Les développeurs ont également créé un module d’extension Moodle qui conserve toutes les caractéristiques de TeSLA. Sept pilotes à large échelle ont été menés dans des établissements d’enseignement supérieur, ainsi que six pilotes universitaires et techniques de tiers. Ils ont impliqué 22 941 apprenants (dont 861 étudiants ayant des besoins éducatifs particuliers) et 457 enseignants, et proposaient 532 activités réparties dans 310 cours. «TeSLA s’est avéré extensible et robuste. Les étudiants ont fait part de leur satisfaction et ne l’ont pas trouvé trop intrusif, ajoutant qu’il ne servait pas uniquement les institutions, mais aussi les étudiants en leur permettant de montrer leurs capacités. Les enseignants ont souligné la fiabilité de TeSLA contre la fraude», explique la Dre Guerrero. Apprentissage flexible et tout au long de la vie En empêchant le plagiat et la fraude, TeSLA favorise non seulement la rigueur universitaire, mais contribue également à la diversité du secteur européen de l’enseignement supérieur, créant de nouvelles opportunités pour un apprentissage flexible et tout à long de la vie. La version libre de TeSLA est actuellement disponible et s’accompagne de la plupart des caractéristiques de la version commerciale (certaines disposent de limitations en matière de propriété intellectuelle). L’équipe travaille pour terminer la version commerciale basée dans le nuage, fondée sur des licences FOSS, qui sera déployée au sein des EAV recourant à une interface web. À plus long terme, l’équipe intégrera plus d’EAV dans le système et adoptera des technologies d’assistance de pointe, comme la chaîne de blocs et l’intelligence artificielle, afin d’améliorer la véracité des instruments biométriques d’évaluation en ligne.

Mots‑clés

TeSLA, apprentissage en ligne, évaluation en ligne, authentification, reconnaissance de l’auteur, tricherie, fraude, apprentissage en ligne, environnements d’apprentissage virtuels, apprentissage, enseignement supérieur

Informations projet

N° de convention de subvention: 688520

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Janvier 2016

  • Date de fin

    31 Mars 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.2.1.1.

  • Budget total:

    € 7 283 092,50

  • Contribution de l’UE

    € 5 916 028,50

Coordonné par:

FUNDACIO PER A LA UNIVERSITAT OBERTA DE CATALUNYA