Skip to main content

CEN standard Certified Experts EU-wide qualification and training scheme based on EPBD mandated CEN standards

Article Category

Article available in the folowing languages:

Former des experts en construction efficace sur le plan énergétique

L’UE se doit d’améliorer l’efficacité énergétique de ses bâtiments si elle veut atteindre ses objectifs climatiques. Mais pour ce faire, les professionnels du bâtiment doivent acquérir de nouvelles compétences en matière de rénovation durable. Dans cette optique, un projet financé par l’UE a mis en place un programme de formation et de certification en construction efficace sur le plan énergétique pour les professionnels du chauffage, de la ventilation et de la climatisation.

Énergie

Représentant 40 % de la consommation totale d’énergie de l’UE et 36 % de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre, le parc immobilier européen connaît un problème de carbone. «Plus d’un tiers des bâtiments de l’UE ont plus de 50 ans, et environ trois quarts d’entre eux sont considérés comme inefficaces sur le plan énergétique», explique Johann Zirngibl, un scientifique confirmé qui coordonne le projet CEN-CE (CEN standard Certified Experts EU-wide qualification and training scheme based on EPBD mandated CEN standards), financé par l’UE. «Si l’UE veut atteindre son objectif climatique du pacte vert, à savoir réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre d’au moins 55 % et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, ces bâtiments inefficaces doivent être entièrement rénovés.» L’UE a lancé son initiative Vague de rénovation dans le but de doubler le taux de rénovations au cours de la prochaine décennie. Toutefois, avant de pouvoir commencer à rénover, les professionnels du bâtiment doivent d’abord savoir comment le faire de manière durable et efficace sur le plan énergétique — et c’est là qu’intervient le projet CEN-CE. «Le projet CEN-CE se consacre à la mise en place de programmes de qualification et de formation dans le domaine de la construction à haut rendement énergétique», explique Johann Zirngibl.

Certifier les experts en CVC

La décarbonisation du chauffage, de la ventilation et de la climatisation (CVC) étant l’une des priorités de l’initiative «vague de rénovation», le CEN-CE a élaboré une série de programmes de formation destinés spécifiquement aux professionnels du CVC. «Les professionnels du CVC jouent un rôle majeur dans l’efficacité énergétique, en particulier dans le cadre de rénovations où les systèmes de chauffage et de refroidissement sont remplacés ou modernisés», fait remarquer Johann Zirngibl. Basés sur les normes établies par le CEN (Comité européen de normalisation), les programmes de formation couvrent à la fois les normes individuelles et les questions générales telles que l’adoption d’une approche globale pour évaluer la performance énergétique d’un bâtiment. «Alors que certaines de ces normes concernent le travail quotidien des professionnels du CVC, d’autres portent sur les défis à venir, comme le calcul des coûts globaux et l’intégration des sources d’énergie renouvelables», explique Johann Zirngibl. «C’est pourquoi il ne suffit pas de dispenser une formation sur des sujets techniques individuels, une formation complémentaire sur les savoir-faire transversaux est également nécessaire.» Les programmes de formation et de qualification s’adressent aux professionnels de niveau intermédiaire et supérieur et comprennent à la fois des ateliers et des sessions en classe. Un système d’apprentissage électronique a également été lancé. «Nous avons reçu des réactions très positives de la part des centaines d’experts qui ont déjà été formés», ajoute Johann Zirngibl. Après avoir suivi la formation, les participants peuvent passer un test pour devenir experts certifiés CEN-CE. Lorsqu’il aura passé le test, le participant verra son nom ajouté à la liste publique des professionnels certifiés CEN-CE, ce qui permettra à quiconque de facilement trouver un professionnel qualifié en CVC. Le CEN-CE recherche actuellement des partenaires pour le déploiement commercial de son programme de formation.

Au-delà des rénovations

En améliorant les aptitudes et les compétences techniques du secteur de la rénovation, le projet contribue à la réalisation des objectifs climatiques de l’UE. «Pour faire de la “vague de rénovation” envisagée par l’UE une réalité, nous devons avant tout disposer d’une main-d’œuvre qualifiée et d’un outil d’évaluation de la qualité», souligne Johann Zirngibl. «Le projet CEN-CE a jeté les bases de la main-d’œuvre qualifiée, nous devons maintenant nous appuyer sur ce travail pour assurer l’outil d’évaluation de la qualité.» La formation dispensée par le CEN-CE ne se limite toutefois pas à la rénovation, elle profite également aux projets de construction neuve. «L’exigence de la directive sur la performance énergétique des bâtiments de l’UE, selon laquelle toutes les nouvelles constructions devront présenter une consommation énergétique quasi nulle à partir de 2021, a eu un impact positif sur notre travail et notre formation», conclut Johann Zirngibl. «Cette exigence impose une compréhension plus spécialisée des systèmes techniques du bâtiment, et la formation CEN-CE est particulièrement à même de l’assurer.»

Mots‑clés

CEN-CE, efficacité énergétique, construction, rénovation, chauffage et refroidissement, CVC, consommation d’énergie, secteur du bâtiment, Comité européen de normalisation, CEN

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application