Skip to main content

hey!Education: Breaking Classroom Communication Barriers

Article Category

Article available in the folowing languages:

Dites «hey!» pour une éducation numérique faite correctement

L’éducation est en pleine transformation numérique dans le monde entier. Une initiative financée par l’UE propose une solution en ligne pour surmonter les obstacles à l’utilisation de la technologie en classe.

Technologies industrielles
Sécurité

La question budgétaire est souvent présentée comme l’un des plus gros problèmes pour mener à bien la transformation numérique de l’éducation. Toutefois, comme le note Miguel Garcia Manchado, coordinateur du projet HeyEducation, «nous nous rendons compte que c’est également le manque de confiance de nombreux enseignants en ce qui concerne l’utilisation des technologies en classe qui freine leur adoption, et qu’il s’agit parfois du point le plus important.» Pour surmonter ces obstacles, ainsi que d’autres problèmes tels que le suivi des appareils des élèves, l’évaluation de l’usage des TIC et des compétences numériques des enseignants, le projet a lancé la plate-forme éducative hey! Une vidéo d’animation résume les problèmes rencontrés et l’approche adoptée sous forme audiovisuelle. Une caractéristique importante de cet outil en ligne réside dans le fait qu’il utilise des éléments du monde réel, par exemple avec hey!U, un deuxième écran connecté au périphérique de chaque élève. Ce dernier aide les enseignants à identifier visuellement et immédiatement les réponses des élèves à une certaine tâche, ainsi que leur activité actuelle sur l’écran. Garcia Manchado précise: «Pendant une certaine période, ces enseignants se sentent en sécurité et constatent les avantages immédiats de l’utilisation de hey!U pour détecter les doutes des élèves et les inciter à s’impliquer davantage.» Les enseignants se sentent également plus en confiance car ils savent que les étudiants sont «en train de travailler», grâce au détecteur d’applications. En prime, le système fonctionne sans internet ni Wi-Fi et ne requiert pas non plus que l’enseignant ait recours à un dispositif particulier en classe. Des avantages pratiques Pour l’enseignant, la suite logique consiste à avoir envie de continuer à utiliser les retours d’expérience et à disposer de données statistiques détaillées sur les progrès individuels de chaque élève, voire de la classe dans son ensemble. C’est là que hey!C entre en jeu, en offrant aux enseignants les informations dont ils ont besoin, comme ils s’en sont désormais rendu compte. Le coordinateur du projet précise qu’un enseignant plus à l’aise avec les technologies peut commencer directement avec hey!C et choisir d’utiliser hey!U en même temps ou non. hey! fournit des rapports riches en contenu pour les enseignants, les directeurs d’école, ainsi que pour les responsables locaux et régionaux, voire même nationaux, en matière d’éducation. Cette visibilité, disponible en temps réel, permet aux parties concernées de prendre des mesures correctives pour résoudre les problèmes susceptibles d’entraver l’utilisation d’outils pédagogiques coûteux. Un impact international En pratique, cette solution est destinée à être utilisée du CE2 jusqu’au lycée. Elle a été mise à l’essai dans une province de Madrid avec 20 classes d’école primaire, d’un niveau équivalent au CE2. Elle a contribué à la préparation d’un ensemble d’examens et à l’évaluation de la province sur la base de documents antérieurs. Au Nicaragua, afin d’obtenir des retours d’expérience, 700 écoles ont été intégrées aux systèmes hey!U et hey!C sur des serveurs locaux avec des banques de questions relatives aux programmes scolaires. «Nous avons été surpris par l’ampleur de ce projet, en termes de mise en œuvre… et il s’agit également du premier projet d’envergure du système hey!», s’exclame M. Garcia Manchado. Du potentiel pour l’avenir Les efforts déployés dans le cadre du projet sont censés offrir des avantages ne se limitant pas à l’environnement scolaire. «Nous travaillons sur une version destinée aux entreprises en collaboration avec une société internationale de conseil en technologies qui est susceptible de l’utiliser aussi bien en interne que pour ses clients», indique le coordinateur. L’équipe a prévu d’autres projets scolaires pilotes et présentera HeyEducation à d’autres gouvernements. M. Garcia Manchado fait ainsi remarquer: «Nous allons utiliser le maximum de ressources qu’une PME peut offrir à un projet comme celui-ci, mais nous aurons certainement besoin d’une aide supplémentaire si nous voulons “conquérir la planète”.»

Mots‑clés

HeyEducation, hey!, professeur, éducation, étudiant, salle de classe, école, technologie, feedback, transformation numérique, CE2

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application