Skip to main content

Use of natural gas in passenger cars - components for bifuel vehicles and concepts to handle varying gas compositions

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les constructeurs automobiles européens visent les VGN

Les véhicules fonctionnant au gaz émettent des polluants dangereux qui contribuent à générer des problèmes de santé et de visibilité. Les véhicules au gaz naturel (VGN) permettent de réduire les émissions de ces polluants dangereux. Les principaux constructeurs automobiles en Europe travaillent à résoudre les limites techniques et d'infrastructure qui ont retardé la demande de VGN par le public.

Énergie

L'essence est une source d'énergie non renouvelable produite par distillation du pétrole brut, qui est un dérivé du charbon et du schiste bitumineux. Les véhicules fonctionnant au gaz émettent plusieurs polluants dangereux, notamment des oxydes d'azote, des hydrocarbures, du monoxyde de carbone et des petites particules. Les chercheurs du monde entier ont étudié plusieurs solutions afin de réduire ces émissions, par exemple, l'essence reformulée, l'hydrogène et le gaz naturel. Les véhicules au gaz naturel (VGN) offrent des réductions importantes des émissions de gaz à effet de serre (à savoir de dioxyde de carbone), de monoxyde de carbone, d'oxydes d'azote, d'hydrocarbures et de petites particules. L'utilisation de VGN peut permettre aux grandes villes de lutter contre les pics de pollution atmosphérique. Cependant, les stations services qui fournissent du gaz naturel sont peu nombreuses et limitées géographiquement. Ceci rend les VGN peu pratiques alors que la commodité est le premier critère pour les consommateurs vis-à-vis de leur automobile. Afin de résoudre ce problème, les principaux constructeurs automobiles européens ont participé à un projet de recherche visant à approfondir le développement des véhicules à double carburant, c'est-à-dire des véhicules qui peuvent fonctionner à l'essence normale et au gaz naturel. De tels véhicules fonctionnent au gaz naturel tant que celui-ci est disponible et basculent vers un fonctionnement à l'essence lorsque cela est nécessaire. Ces travaux contribuent aux objectifs sociaux, économiques et technologiques de EUCAR (European Council for Automotive R&D, Comité européen pour la recherche et le développement de l'automobile). Les efforts ont principalement porté sur le développement des nouveaux composants requis par les véhicules à double carburant, sur les stratégies de commande du moteur afin de traiter différentes gammes dans la composition du gaz naturel ainsi que ses effets sur le fonctionnement du moteur et sur l'examen de l'infrastructure de ravitaillement en gaz naturel en Europe. L'industrie automobile est une tradition ancienne et prospère en Europe. Pour rester compétitifs par rapport à leurs homologues américains et asiatiques, les constructeurs automobiles européens doivent continuer de rechercher de nouvelles solutions aux vieux problèmes du transport à essence. TNO et ses partenaires cherchent à approfondir les travaux effectués dans le cadre de ce projet afin d'aider l'Europe à prendre sa place dans l'industrie nouvelle des véhicules au gaz naturel.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application