Skip to main content

Democratic Innovations and Citizens in the EU

Article Category

Article available in the folowing languages:

Mieux dévoiler la démocratie

De nouvelles «innovations» en démocratie peuvent avoir leur mérite, mais une étude poussée est nécessaire pour réexaminer le modèle politique le plus prisé en Europe.

Changement climatique et Environnement

La démocratie est souvent considérée comme un système politique qui a fait ses preuves en termes de viabilité par rapport aux autres, mais elle est de plus en plus remise en question par un déclin de satisfaction politique et de confiance. Tandis que les gouvernements européens ont testé de nombreuses innovations démocratiques pour renforcer la satisfaction politique et «la compréhension des citoyens sur les questions politiques», le mécontentement demeure. À la lumière de ce climat, le projet Demos-act («Democratic innovations and citizens in the EU») est particulièrement important car il n'existe aucune donnée complète, théorie ou évaluation systématique des innovations démocratiques en Europe. Le centre interdisciplinaire d'excellence Democracy: A Citizen Perspective de l'Åbo Akademi University à Turku, en Finlande, a hébergé le projet. Il permet de rassembler les connaissances théoriques et empiriques sur les différentes innovations relatives à la démocratie et développer un cadre théorique pour évaluer et explorer ces innovations. Le projet examine les mérites et risques des innovations démocratiques en tenant compte des études qualitatives et quantitatives. Les scientifiques politiques bénéficient de ces analyses, qui ont également offert aux hommes politiques et décideurs des conseils sur les innovations à utiliser pour aborder certains problèmes spécifiques, ainsi qu'une assistance sur les bonnes pratiques. Un des résultats, par exemple, indiquait qu'à plusieurs reprises, un petit groupe délibérant sur des suggestions primordiales pour le bien d'un groupe sociétal plus grand n'était généralement pas la meilleure solution. Un autre exemple serait qu'un problème de majorité délibérée par un vote ne constituait pas non plus la solution idéale. Pourtant, l'association et le séquençage des deux concepts permettraient d'équilibrer quelques-unes des faiblesses de chaque forme, créant ainsi un meilleur paradigme démocratique. Les partenaires de projet font remarquer que la recherche pour chaque type de démocratie directe nécessite une évaluation séparée ainsi que des caractéristiques de processus décisionnel pour établir les atouts et faiblesses pour chacun des types. Ce qui signifie qu'au lieu d'assembler différentes formes de démocratie directe, il vaut mieux évaluer les procédures contraignantes et non contraignantes, les initiatives en amont et en aval, ainsi que les caractéristiques de processus décisionnels séparément pour arriver à une analyse plus approfondie que celle actuellement offerte par les sciences politiques. De plus, le contexte de la démocratie directe doit être considéré dans une perspective comparative. Indépendamment des autres tendances universelles pour les innovations participatives en démocratie, le contexte national est essentiel pour former une analyse sur le sujet. Les représentants politiques et la société civile devraient largement bénéficier des résultats du projet Demos-act, qui devrait avoir des répercussions sur la scène politique, aux niveaux universitaire et pratique.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application