Skip to main content

A combined approach to smart imaging agents- using heterometallic lanthanide complexes as diagnostics

Article Category

Article available in the folowing languages:

De nouveaux agents de contraste pour une meilleure imagerie médicale

L'imagerie biomédicale est utilisée pour voir les tissus à des fins de recherche et afin de diagnostiquer, surveiller et traiter les maladies. Des chercheurs financés par l'UE se sont employés à mettre au point de nouveaux agents de contraste ciblés en vue d'obtenir une meilleure «image» de ce qui se passe dans les cellules et les tissus.

Technologies industrielles

Les technologies d'imagerie sont nombreuses et diverses, mais elles s'appuient toutes sur un contraste adéquat pour distinguer les éléments à examiner. C'est pourquoi des agents de contraste ou milieux de contraste sont utilisés pour améliorer la qualité des images médicales. La série lanthanide, constituée de 15 éléments chimiques métalliques, s'est révélée précieuse pour l'imagerie médicale en raison des propriétés luminescentes de ses composants. Des chercheurs européens travaillant sur le projet MRLI («A combined approach to smart imaging agents- using heterometallic lanthanide complexes as diagnostics») ont cherché à mettre au point de nouveaux agents de contraste pour une utilisation dans l'imagerie multimodale. L'imagerie multimodale permet l'intégration des informations anatomiques, fonctionnelles et moléculaires obtenues à partir de divers modes d'imagerie tels que la tomodensitométrie (TDM), l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et la tomographie par émission de positons (TEP). Bien que l'attention se soit portée sur les caractéristiques intéressantes des interactions entre deux ou plusieurs centres métalliques, dans l'ensemble les travaux se sont concentrés sur les composés du même métal (complexes homobimétalliques). Lier des complexes lanthanides à d'autres groupes pour produire des complexes lanthanides hétérométalliques offre un plus grand potentiel d'effets personnalisés. Les chercheurs ont axé leurs efforts sur la synthèse de nouvelles familles de complexes lanthanides au moyen de réactions de liaison. Une bio-conjugaison a été réalisée avec succès au moyen de couplages appelés réactions de Ugi et l'utilisation de réactions simples de «chimie click» qui ont mené spécifiquement à un produit. Afin de cibler les agents de contraste sur des substrats spécifiques, les chercheurs ont lié les complexes à des peptides, des sucres bioactifs et des molécules photoactives. De plus amples études ont permis d'élucider les mécanismes de modulation du comportement de la nouvelle classe d'agents d'imagerie multimodale en vue de produire un milieu de contraste «permutable» dont les propriétés sont altérées par des changements électriques et chimiques dans l'environnement local. Les autres travaux du projet visaient l'élaboration d'agents d'imagerie spécifiques de la cellule, qui ciblent la surface des membranes cellulaires et l'ADN de la cellule. Les agents de contraste révélés par le projet MRLI devraient offrir une large gamme d'applications sur le marché de l'imagerie médicale en pleine croissance et avoir des implications importantes pour les citoyens de l'UE et leur santé.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application