Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les cellules solaires à petites molécules augmentent le rendement

Des chercheurs en Allemagne ont pour but de créer une cellule solaire à petites molécules afin d'améliorer le rendement des systèmes microélectroniques organiques.

Énergie

Ils ont franchi la première étape en comprenant mieux le rôle de la structure dans le rendement, et comment contrôler cette structure pour le renforcer. Dans le cadre du projet LIFORGANICPV, les chercheurs se sont attaqués à la création d'une cellule solaire à petites molécules, où il est possible de comprendre l'impact de l'arrangement des interfaces et de modifier le rendement en changeant cet arrangement. Ils ont établi la structure du fluorure de lithium (LiF) à la surface d'une couche mince organique ordonnée, et étudié l'impact du dépôt de LiF sur l'arrangement des molécules organiques sous-jacentes, puis mis en relation les changements de structure près de l'interface avec les performances du dispositif. Durant le projet, ils ont pu «produire une structure performante, modifier la structure des interfaces et contrôler les performances du dispositif», obtenant «des informations sur la façon dont l'ingénierie de ces interfaces peut servir dans la prochaine génération d'éléments photovoltaïques». Turak et al. Nanoscale Engineering of Exciton Dissociating Interfaces in Organic Photovoltaics Journal of Nano Research v14 p125 (2011)

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application