Skip to main content

Stone conservation for the refurbishment of buildings

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une nanotechnologie futuriste contribue à préserver l'héritage culturel

Un projet soutenu par l'Europe met au point une technologie révolutionnaire pour détecter les fissures et réparer les dommages aux édifices historiques en pierre en Europe.

Technologies industrielles

Le continent européen est fier de son histoire récente et de son héritage, clairement visible dans les nombreux édifices anciens en pierre qui parsèment les villes, depuis l'est de la Méditerranée jusqu'en mer du Nord. Mais beaucoup de ces bâtiments remarquables sont menacés par les ravages du temps, et ont besoin de solutions innovantes pour conserver leur beauté d'antan. Le projet Stonecore («Stone conservation for the refurbishment of buildings») financé par l'UE applique une nouvelle approche pour la rénovation de la pierre, du mortier et du plâtre utilisés pour les monuments et les immeubles historiques. Il conçoit et teste des nanomatériaux compatibles avec ces pierres et ce mortier, ainsi que des méthodes originales et sûres pour évaluer l'état de la pierre. Le projet étudie divers types de nanomatériaux susceptibles de répondre à ses besoins, et détermine leur adéquation à la préservation de pierres, mortiers et plâtres, naturels ou artificiels. Il a catégorisé, échantillonné et documenté tous les matériaux à tester, puis a étudié divers types de croissances fongiques ou algales sur différents types de pierres, mortiers et plâtres. Stonecore met au point des sols (des suspensions à consistance liquide) basés sur des nanoparticules d'hydroxyde de calcium, susceptibles de renforcer la solidité des mortiers et pierres traités. Les sols sont blancs ou laiteux et leur stabilité s'étend sur plusieurs mois. Le projet a également soigneusement adapté l'agent de dispersion et la concentration en hydroxyde de calcium du nano-sol. Parallèlement, il a identifié et isolé diverses espèces de moisissures et d'algues lors de tests sur des immeubles, dans le but de les neutraliser avec des dispersions de nano-calcaire. Le projet a également mis au point des méthodes originales et non-destructrices pour évaluer et diagnostiquer la pierre. Il s'agit d'une technologie de radar pénétrant GPR et de systèmes innovants de mesures par ultrasons. Le système peut même détecter de très fines fractures et fissures, et surveiller la rénovation à l'aide des nano-sols. Les premiers résultats sur le terrain ont en effet montré que les radars modernes à impulsions haute fréquence pouvaient détecter de fines fractures et des réseaux de cassures dans les structures à base de pierre. L'outil de mesures par ultrasons vise à déterminer la rigidité de la pierre et à détecter les surfaces décollées. Ces technologies révolutionnaires préserveront le charme et le caractère des immeubles d'Europe, et donc une partie importante de notre histoire et de notre héritage.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application