Skip to main content

Cultivated Adult Stem Cells as Alternative for Damaged tissue

Article Category

Article available in the folowing languages:

La réparation de tissus et de la peau a besoin de faire peau neuve

La recherche sur les cellules souches promet d'énormes progrès en médecine régénérative. La réparation de tissus est l'un de ces domaines qui devrait grandement bénéficier des avancements en termes de recherche.

Santé

L'établissement de normes de qualité dans la réparation de tissus est une inquiétude essentielle pour améliorer les solutions sanitaires notamment dans la population vieillissante européenne. Les processus de production de tissus et les thérapies cellulaires sont en forte demande, ce qui augmente davantage leurs coûts finaux. Le projet Cascade («Cultivated adult stem cells as alternative for damaged tissue») offre une expertise se concentrant sur les bonnes pratiques de fabrication (BPF) des cellules souches mésenchymateuses (CSM). Avec une forte capacité d'auto-renouvellement et une habilité à se différencier en plusieurs types de cellules, les CSM ont un grand potentiel thérapeutique pour la réparation de tissus. Leur utilisation dans le traitement des lésions épidermiques et cornéennes exige que les normes de qualité et de sécurité soient les plus élevées et qu'elles satisfassent toutes les attentes thérapeutiques. Cascade œuvre pour développer des technologies innovantes fondées sur l'expertise de ses partenaires. Le consortium rassemble des organisations sans but lucratif, des établissements d'enseignement supérieur, des centres de recherche et des petites et moyennes entreprises de cinq pays d'Europe. Les objectifs du projet étaient de développer des méthodes normalisées et conformes aux BPF relatives à la collecte et la culture de CSM pour leur utilisation clinique dans la réparation de tissus humains endommagés. Dans la lignée des objectifs du projet, au cours des 18 premiers mois, Cascade a développé et fourni des processus conformes aux BPF pour la culture de CSM provenant de tissus de moelle épinière et de tissus adipeux. Il développe actuellement des méthodes de culture de CSM provenant de sang ombilical et de la membrane amniotique. Les chercheurs ont établi des modèles in vitro et in vivo pour des tests immunologiques, de migration et d'efficacité dans la guérison de lésions. Ces derniers permettront de définir les conditions nécessaires pour des tests cliniques destinés à examiner l'utilisation de CSM pour la réparation épidermique et cornéenne. Les partenaires du projet ont établi une banque de données juridique qui garantit que les CSM produites adhèrent aux besoins éthiques et diverses réglementations européennes. L'objectif ultime est de préparer des protocoles d'étude pour différents tests qui évalueront la sécurité et l'efficacité des applications de CSM pour le traitement de lésions épidermiques chroniques. À l'heure actuelle, l'Agence européenne des médicaments et le Comité des thérapies avancées discutent des données précliniques et des nouveaux contrôles pertinents à la sécurité et à la diffusion des produits de CSM.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application