Skip to main content

Promotion and facilitation of international cooperation with Eastern European and Central Asian countries

Article Category

Article available in the folowing languages:

Renforcer la collaboration entre les États membres de l'UE et les pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale

Un projet financé par l'UE a identifié des priorités communes en matière de recherche dans le domaine de la santé et a facilité la coopération entre l'UE et les pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale.

Économie numérique

Tous les pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale disposent actuellement de stratégies en matière de santé, qui, dans la plupart des cas, correspondent à des tendances européennes. Toutefois, la participation de ces pays au septième programme-cadre (7e PC) de l'UE demeure relativement faible. Le projet EECALINK visait à promouvoir le 7e PC et à renforcer la collaboration scientifique entre les États membres de l'UE et les pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale. Il a impliqué 17 partenaires issus de 12 pays, les principaux acteurs étant des décideurs, des universités, d'autres partenaires universitaires ainsi que le grand public intéressé par la recherche. L'une des étapes clés du projet a consisté à identifier les lacunes et les chevauchements en matière de recherche ainsi que les priorités de financement entre l'UE et les pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale. Parmi les domaines de recherche considérés comme importants, citons le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies liées au vieillissement et les maladies rares. Des chercheurs de l'UE et des pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale ont été appariés pour encourager la mise en réseau et permettre aux chercheurs de travailler sur des projets communs dans le domaine de la santé. L'initiative EECALINK a aussi soutenu la mise en réseau en attribuant des bourses de voyage à 14 scientifiques d'Europe de l'Est et d'Asie centrale. En outre, des séances de formation ont été organisées pour les chercheurs, les responsables de groupe et le personnel administratif. Le projet a ainsi permis de renforcer la coopération entre les chercheurs de l'UE et ceux des pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale et de partager des bonnes pratiques. Il est à espérer que cette initiative permettra d'améliorer le taux de réussite des projets connexes du 7e PC.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application