Skip to main content

MITOCHONDRIAL RESPIRATORY CHAIN ASSEMBLY

Article Category

Article available in the folowing languages:

Disséquer les composants de la respiration

Une étude européenne étudie les facteurs et processus impliqués dans la production d'énergie. Une attention particulière s'est portée sur l'assemblage et l'activité du système de phosphorylation oxydative dans les cellules de mammifères.

Santé

Les cellules fabriquent l'énergie nécessaire à la majorité de leurs fonctions par un procédé complexe appelé phosphorylation oxydative. Ce procédé convertit le transfert d'électrons entre les complexes de la chaîne respiratoire de la mitochondrie, que l'on appelle respiration, pour la production d'ATP, la devise énergétique de la cellule. La portée du projet MRCA («Mitochondrial respiratory chain assembly»), qui était financé par l'UE, était d'étudier le mécanisme d'assemblage des complexes de chaîne respiratoire de la mitochondrie (MRC, pour mitochondrial respiratory chain), et plus particulièrement les complexes I et III. Les complexes MRC sont présents dans les mitochondries et sont constitués de plusieurs sous-unités. Le complexe I est la plus grosse enzyme de MRC et contient 44 sous-unités, dont sept sont encodées par le génome mitochondrial. Pour découvrir les facteurs d'assemblage nécessaire au processus, les scientifiques ont muté les gènes encodant les différentes sous-unités dans ces cellules de souris. Ils ont identifié cinq points d'entrée distincts dans le processus de l'assemblage de MRC où les sept sous-unités ont uni les intermédiaires d'assemblage. De manière similaire, pour examiner l'assemblage de complexe III, les chercheurs ont encore étudié les sous-unités individuelles et les facteurs d'assemblage par la mutation ou l'étiquetage. Ils ont délimité le processus d'assemblage de sous-unités et ont aussi identifié comment les mutations de la sous-unité mitochondriale MT-CYB perturbait l'assemblage du complexe III. Dans l'ensemble, les résultats de l'étude MRCA ont fourni pour la première fois des preuves sur l'assemblage de la MRC des cellules de mammifères. Le résultat de plusieurs déficiences complexes de MRC est étonnant, avec un dysfonctionnement de plusieurs organes, un retard et une atrophie. Dans ce contexte, les résultats du travail de MRCA ont aidé à comprendre le processus de l'assemblage de complexes et le rôle des protéines accessoires.

Mots‑clés

Respiration, énergie, phosphorylation oxydative, cellules de mammifères, chaîne respiratoire de la mitochondrie, génome

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application