Skip to main content

Tissue Transmigration Training Network

Article Category

Article available in the folowing languages:

Se former pour venir à bout des maladies fatales

Un projet de recherche, financé par l'UE, a développé et établi un programme de formation interdisciplinaire pour les biologistes spécialisés dans le domaine cellulaire. Les formations sont axées sur les maladies cardiovasculaires et liées au cancer, qui sont les principales causes de décès et de handicap.

Santé

Les maladies cardiovasculaires et le cancer ont trois causes principales: l'adhérence des cellules, la migration et la dégradation de l'environnement externe aux cellules, et la matrice extracellulaire. Une approche interdisciplinaire étant nécessaire, le projet T3NET («Tissue transmigration training network») a formé des scientifiques européens aux techniques de pointe dans tous ces domaines. Douze étudiants en doctorat et deux post-doctorants ont participé à l'initiative menée dans tous les pays de l'UE et en Israël. Ils ont ainsi amélioré leur compréhension de l'invasion par les cellules et de la dégradation de la matrice extracellulaire par différents types de cellules. En particulier, ils se sont familiarisés avec les protrusions des cellules cancéreuses qui affectent la biochimie et envahissent la matrice extracellulaire. Les invadopodes et les podosomes sont en effet nécessaires à l'invasion et à la migration. En utilisant la protéomique et l'expression génétique, les chercheurs ont étudié les molécules responsables de la formation et du fonctionnement des podosomes et des invadopodes dans une variété de cellules. Les protéines concernées sont WASP, LSP-1, MMP-12 et TGFbeta 1. L'équipe a notamment mis au point un support de culture de cellules copiant les propriétés physiques de la matrice extracellulaire bien plus efficacement que les boîtes de Pétri classiques en plastique. D'autres projets utilisant cette nouvelle technique ont étudié le stress dans la matrice extracellulaire dû à la libération de TGFbeta 1. Le nouveau protocole pourrait aussi être utilisé pour soigner les blessures. Avec l'aide d'une imagerie perfectionnée et de surfaces à nanomotifs, les scientifiques ont étudié l'adhésion et la migration des cellules. Grâce à ces modèles, ils ont observé in vivo et in vitro l'invasion individuelle et collective des cellules cancéreuses au travers d'une matrice extracellulaire 3D. Le projet T3NET a publié 43 articles révisés par des pairs, et bien d'autres sont en préparation. Des articles du projet T3NET ont été présentés à l'occasion de conférences majeures données dans toute l'Europe, notamment lors de la cinquième conférence sur les invadosomes organisée en 2013 à Nimègue, aux Pays-Bas. Le site web est constamment mis à jour avec des actualités, des communiqués de presse et des rapports de projet pour aider le grand public à comprendre la recherche de T3NET.

Mots‑clés

Formation, maladies cardiovasculaires, cancer, matrice extracellulaire, invadopodes, podosome, protéomique, nanomodèles

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application