Skip to main content

IMPACT OF AGENTS WITH POTENTIAL USE IN FUNCTIONAL FOODS ON BIOMARKERS FOR INDUCTION OF AGE RELATED DISEASES

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les bienfaits sur la santé des ingrédients bioactifs

Au moins 25 % des cancers qui touchent les occidentaux sont liés aux habitudes alimentaires. L'enrichissement des aliments en produits susceptibles d'avoir un rôle protecteur peut contribuer à améliorer le régime alimentaire et à sauver des vies.

Santé

Le cancer, les maladies cardiovasculaires et le diabète sont les principales causes de morbidité et de mortalité. Le projet FUNCFOOD, financé par l'UE, avait pour objectif d'ajouter des ingrédients bioactifs aux régimes alimentaires afin d'améliorer notre santé. Les maladies liées à l'âge mettent des dizaines d'années à se développer, aussi l'impact positif d'agents protecteurs potentiels a été surveillé par des biomarqueurs moléculaires et cytogéniques. Des études ont d'abord été réalisées sur des cellules cultivées et sur des modèles de rongeurs. Elles ont porté sur l'induction de lésions de l'ADN, les tumeurs et les biomarqueurs du développement du diabète, de la rétinopathie diabétique et de l'athérosclérose. Le test final de l'efficacité de protection des agents sélectionnés dans les systèmes expérimentaux sera effectué dans des études d'intervention chez les humains. Les chercheurs ont expérimenté différents compléments alimentaires sur des systèmes de cellules. Ils ont constaté que la carnosine et le coenzyme Q (CoQ) améliorent les réponses métaboliques pathologiques en présence d'un taux de glucose élevé et d'hypoxie. Les chercheurs ont utilisé des modèles animaux diabétiques, déterminant que l'activité de la carnosinase augmentait considérablement dans les reins et modifiait certaines fonctions de base. Le traitement à base de carnosine a empêché les modifications pathologiques. En cas de diabète, les blessures guérissent mal, mais après un traitement à base de carnosine, le processus de guérison de la souris est considérablement amélioré. L'application aux souris d'un traitement prolongé à base de CoQ a corrigé les dysfonctionnements neuronaux, révélant ainsi une réelle possibilité de traitement de cette complication grave chez les patients diabétiques. De nombreux paramètres ont été analysés chez des patients atteints de diabète de type 1 et 2 et ayant reçu un complément CoQ. L'analyse du sang a détecté une normalisation de plusieurs marqueurs de la maladie. Les chercheurs ont observé l'activation de cellules NK et une baisse de la production de cytokines cytotoxiques. On sait que le stress oxydatif est un facteur important du développement du diabète et de ses complications. Au terme d'un traitement de 12 semaines à base de CoQ, la baisse importante de l'activité des glutarédoxines a démontré une amélioration de la défense antioxydative. Ces résultats suggèrent qu'un traitement plus long des patients diabétiques à l'aide de CoQ peut être nécessaire pour apporter une amélioration majeure. Les activités du projet ont déjà conduit à 18 publications. Les résultats du projet FUNCFOOD mettent en évidence le potentiel des substances bioactives dans la protection contre le diabète et les maladies cardiovasculaires associées.

Mots‑clés

Bioactif, régime alimentaire, cancer, maladie cardiovasculaire, diabète, carnosine, coenzyme Q, stress oxydatif

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application