Skip to main content

The functions of mTOR complex subunits Rictor and Raptor in myelination

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une meilleure compréhension sur la démyélinisation

Disséquer les principes de base de la myélinisation a d'importantes ramifications pour la neuroscience clinique. Avec cela à l'esprit, une étude européenne s'est concentrée sur le rôle de la voie cible de la rapamycine chez les mammifères (mTOR) dans la production de la myéline.

Santé

La myélinisation des axones est essentielle à la transmission adéquate des signaux neuronaux. Cette dernière agit comme un isolant tout en maintenant la force du signal pendant la propagation du signal. Dans les troubles comme la sclérose en plaques, la perte de la gaine de myéline a des conséquences destructives dans le fonctionnement normal du système nerveux. Comprendre les processus moléculaires responsables de la myélinisation pourrait avoir des solutions thérapeutiques futures pour des conditions de démyélinisation. Dans ce contexte, les scientifiques du projet MTORC IN MYELINATION («The functions of mTOR complex subunits Rictor and Raptor in myelination») se sont intéressés au rôle de la voie mTOR. Cette dernière est un régulateur central de la croissance cellulaire et du métabolisme, et est intimement associée à la signalisation PI3K-Akt. Cette voie semble être impliquée dans la régulation de production de myéline par les cellules de Schwann et les revêtements subséquents des neurones. Les membres du projet MTORC IN MYELINATION se sont concentrés sur le rôle de la signalisation mTOR dans le système nerveux périphérique. À cette fin, les chercheurs ont supprimé les sous-unités Raptor et Rictor dans les deux complexes mTOR, mTORC1 et mTORC2 respectivement. Ils ont ensuite évalué les effets de suppression de la production de myéline dans les cellules de Schwann. Ils ont également analysé des nerfs de souris transgéniques dites knockout à différents points de développement pour délimiter les altérations morphologiques et biochimiques induites. Les nerfs dépourvus de Raptor ont démontré une myélinisation perturbée pendant le développement et pendant la régénération après une blessure. Les voies de signalisation en aval de mTOR ont également été gravement affectées, entraînant une production de myéline défectueuse. Les données générées pendant l'étude ont démontré l'importance de la voie mTOR dans la production de myéline fonctionnelle et ont fourni de nouvelles cibles pour une intervention thérapeutique. L'activation pharmacologique de mTOR, qui est explorée ailleurs, pourrait également avoir des applications dans le traitement de troubles de démyélinisation.

Mots‑clés

Myélinisation, mTOR, sclérose en plaques, Rictor, Raptor, cellules de Schwann, neurones

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application