Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un capteur d'oxygène pour surveiller la fonction rénale

Le suivi d'un grand nombre de signes physiologiques est essentiel pour préserver l'état de santé et contrôler les résultats thérapeutiques de divers médicaments. Un projet européen a mis au point un appareil révolutionnaire pour mesurer les niveaux d'oxygène dans les tissus rénaux.

Santé

La néphropathie chronique est une maladie associée à une perte progressive de la fonction rénale. Le diagnostic repose sur la concentration de créatinine dans le plasma du sang ainsi que sur la présence de protéines dans les urines. De plus en plus de preuves indiquent que la néphropathie chronique est liée à de faibles taux d'oxygène dans le tissu rénal. Toutefois, les mécanismes sous-tendant la régulation de l'oxygène dans les reins restent évasifs étant donné qu'il n'a pas été possible de mesurer les taux d'oxygènes des reins in vivo. Le projet RETEBESKO (Rechargeable telemetry-based electrochemical sensors: kidney oxygenation and health), financé par l'UE, a tenté de mettre au point une solution télémétrique pour mesurer les niveaux d'oxygène dans le rein. Le projet a vu la participation de l'Université d'Auckland, l'un des leaders dans le secteur de l'ingénierie biomédicale, pour le développement et les essais des appareils télémétriques. Les chercheurs ont pour la première fois développé et validé une technologie sans fil permettant de mesurer l'oxygène dans les tissus au niveau des reins chez les rats en liberté. La technologie enregistre les modifications des niveaux d'oxygène dans le rein et autorise une mesure continue de l'oxygène pendant au moins trois mois. Les expériences ont été réalisées sur des rongeurs sains avant de procéder à des modélisations spécifiques. L'oxygène rénal a été suivi en permanence pendant la thérapie et en dehors afin de valider les problèmes d'homéostasie de l'oxygène et évaluer l'efficacité du traitement. Les résultats de ces études ont été présentés dans trois articles publiés dans des revues spécialisées. La technologie télémétrique ainsi mise au point permet le suivi des niveaux d'oxygène dans les tissus profonds. L'appareil permet aux chercheurs d'exploiter les mécanismes fondamentaux de la régulation de l'oxygénation des tissus rénaux. Une bonne compréhension de ce phénomène permettra de concevoir de nouvelles modalités de traitement et améliorer les perspectives cliniques des patients atteints de néphropathie chronique.

Mots‑clés

Sonde à oxygène, néphropathie chronique, RETEBESKO, sonde électrochimique, télémétrie

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application