Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un bénéficiaire de l'ERC reçoit la médaille Fields, une récompense prestigieuse

Artur Avila, un mathématicien franco-brésilien, a reçu la médaille Fields pour sa «contribution majeure» à la théorie des systèmes dynamiques. Le Dr Avila, qui est basé à Paris, est un bénéficiaire du Conseil européen de la recherche (ERC), dirigeant actuellement...

La médaille Fields, qui est considérée comme le prix Nobel de mathématiques, a été remise au Dr Avila ainsi qu'à trois autres mathématiciens: Manjul Bhargava, Martin Hairer et Maryam Mirzakhani. La cérémonie d'ouverture du Congrès international des mathématiques (ICM) à Seoul, le mercredi 13 août. Maryam Mirzakhani est entrée dans l'histoire en étant la première femme à recevoir cette distinction alors que celle-ci existe depuis près de 80 ans. La médaille vient compléter la longue liste de distinctions et récompenses du Dr Avila, qui comprend notamment le prix Début de carrière; le prix Michael Brin et le prix Herbrand. Occupant actuellement le poste de professeur à l'IMPA (Instituto Nacional de Matemática Pura e Aplicada) au Brésil et de chercheur principal au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) à Paris, le Dr Avila est considéré comme celui qui a «changé la physionomie de son domaine d'expertise» en utilisant la puissante idée de renormalisation en tant que principe d'unification. Dans le cadre du projet QUASIPERIODIC financé par l'ERC, qui a démarré en 2010, le Dr Avila et son équipe ont axé leurs travaux sur deux classes distinctes de systèmes dynamiques présentant un élément quasi-périodique. Les organisateurs de la cérémonie de remise de la médaille Fields ont particulièrement loué son approche collaborative, la qualifiant «d'inspiration d'une nouvelle génération de mathématiciens». Outre le Dr Avila, le genre féminin a été mis à l'honneur avec Maryam Mirzakhani, l'une des quatre mathématiciens lauréats et première femme à recevoir la médaille Fields. Le professeur Mirzakhani a fait l'éloge de sa contribution exceptionnelle à la dynamique et la géométrie des surfaces de Riemann et leurs espaces de modules. Les organisateurs ont salué son travail comme étant «marquant et d'une grande originalité». Ils ont ajouté: «[Mirzakhani] incarne une rare combinaison de capacité technique extraordinaire, d'ambition audacieuse, de vision à long terme et de curiosité professionnelle.» Manjul Bhargava, originaire du Canada, a aussi été récompensé pour avoir développé des méthodes nouvelles et puissantes en géométrie des nombres, qu'il a appliquées au comptage des cycles de petit rang et à la liaison du rang moyen des courbes elliptiques. Le professeur Bhargava a été décrit comme un «mathématicien d'une extraordinaire créativité» portant un intérêt aux problèmes simples d'une beauté intemporelle, qu'il a résolus en mettant au point de nouvelles méthodes élégantes et puissantes offrant une connaissance approfondie. Enfin, le mathématicien autrichien Martin Hairer a été reconnu pour sa «contribution exceptionnelle» à la théorie des équations aux dérivés partielles stochastiques et, en particulier, pour la création d'une théorie des structures de régularité concernant ces équations. Les organisateurs ont déclaré que son travail avait fourni les outils permettant de s'attaquer aux problèmes qui semblaient jusqu'alors insolubles. Ils ont fait l'éloge de sa «maîtrise technique dominante» et de son «intuition profonde des systèmes physiques». La médaille Fields est attribuée tous les quatre ans par l'Union internationale de mathématiques (IMU) aux lauréats les plus méritants âgés de moins de 40 ans. Cette récompense distingue les travaux exceptionnels réalisés en mathématiques et les contributions majeures à venir. Entre deux à quatre prix sont annoncés chaque fois.Pour plus d'informations, veuillez consulter: http://www.mathunion.org/general/prizes/2014/

Pays

Corée du Sud