Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L’apprentissage tout au long de la vie n’est pas uniquement réservé aux humains. Vous pouvez apprendre à un vieux chien de nouveaux tours!

Fatigué, ressentant quelques maux et douleurs, préférant le confort de rester assis près du feu à une promenade mouillée en forêt? Le chien ou son propriétaire, qui restent actifs mentalement indépendamment de leur âge, créent des émotions positives et peuvent ralentir la détérioration mentale.

Santé

Si vous êtes tentés de gâter votre chien âgé et d’autoriser quelques caprices, en lui offrant une nourriture moins saine et moins d’activité physique, vous ne rendez pas service à votre ami. Vous pouvez peut-être renoncer à des entraînements d’agilité très intensifs, mais aucune excuse ne peut vous empêcher de tenir les chiens âgés en éveil pour aider à contrer le processus de vieillissement. Des études ont démontré que le processus de vieillissement peut être ralenti par une stimulation mentale et physique. L’arrêt de ces activités peut en fait entraîner un vieillissement plus rapide des chiens, ce qui peut avoir comme conséquence la baisse de la qualité de vie de l’animal et même l’affaiblissement du lien entre le propriétaire et le chien. Dans une nouvelle étude, une équipe de chercheurs dirigée par des biologistes cognitifs a proposé une interaction avec un ordinateur comme une alternative pratique à un entraînement physique, qui peut s’avérer de plus en plus difficile à suivre pour un chien âgé. Le projet EVOLOR, soutenu par l’UE, a révélé, qu’en laboratoire, les vieux chiens ont répondu positivement à l’entraînement cognitif utilisant des jeux éducatifs sur écran tactile. De nombreux chiens pourraient potentiellement bénéficier de cette activité: Rien qu’au Royaume-Uni, près d’un quart de ménages possède un chien; cela fait beaucoup de chiens âgés. Les chercheurs rapportent que les Britanniques ont dépensé, l’année dernière, une somme record de 7,16 milliards de livres sterling pour leurs chiens, ce qui constitue une augmentation de 25 % depuis 2010. «On s’en sert ou on le perd»: maintenir le cerveau des chiens âgés actif Le projet EVOLOR (Cognitive Ageing in Dogs) a étudié l’utilisation de l’entraînement cognitif avec des jeux sur des écrans tactiles et des iPads. La force de l’écran tactile en tant qu’outil d’entraînement réside dans sa flexibilité, sa solidité et sa maniabilité, ainsi que dans sa capacité à proposer des expériences motivantes inédites. L’appareil a été construit à partir d’un ordinateur portable, d’un écran d’ordinateur TFT de 38 cm monté derrière une dalle tactile infrarouge et d’un dispositif d’alimentation distribuant des friandises. Trente-deux trous tournent pour libérer une friandise quand le chien touche le bon stimulus. Les entraîneurs ont utilisé de la pâte de saucisses de foie pour attirer les chiens vers les écrans, et une courte séance d’entraînement avec le dispositif d’alimentation a été également nécessaire. Jusqu’ici environ 265 chiens et 20 loups ont été entraînés à utiliser l’écran tactile dans plusieurs études différentes, montrant une motivation accrue et une amélioration des capacités visuo-spatiales, d’apprentissage et de mémoire dans la réalisation des tâches sur l’écran tactile et dans d’autres tests cognitifs et comportementaux qui ont suivi. Les geeks quadrupèdes Le projet a révélé que le lien positif avec l’écran tactile était tellement fort que, à plusieurs occasions, lorsque le chien était seul (l’entraîneur étant sorti pour répondre au téléphone) et que le dispositif d’alimentation ne marchait pas, les chiens continuaient l’exercice avec l’écran tactile jusqu’à la fin de la séance, sans recevoir de récompense. Les propriétaires étaient tellement sûrs que leurs chiens avaient apprécié l’entraînement que le taux d’abandon s’est élevé à seulement six chiens au total, malgré le fait que pour certains chiens l’entraînement complet et les tests réalisés ensuite ont duré plus d’un an et que les propriétaires n’étaient pas rémunérés pour leur participation. Après l’entraînement, une fois rentrés à la maison, plusieurs chiens tombaient dans un sommeil réparateur semblable à celui qui vient après une séance d’exercices. Pour de nombreux propriétaires, cette fatigue mentale représentait un nouveau concept et les a encouragés à essayer de jouer à d’autres jeux de réflexion avec leurs chiens, les jours sans entraînement. Maintenir le lien même si le chien faiblit L’équipe explique que l’affaiblissement de la capacité d’entraînement et de l’activité/l’excitabilité, rapporté par les propriétaires, qui se produit chez les chiens vieillissants, peut entraîner une baisse d’attitude positive des propriétaires envers leurs chiens. Les travaux du projet soulignent que le fait que les chiens semblent moins intéressés par ces activités ne signifie pas qu’ils n’ont pas besoin d’une stimulation mentale sous forme de jeu et de défis. L’équipe de recherche espère que cette étude ne sera pas uniquement une motivation pour les techniciens et les développeurs de logiciels, mais qu’elle encouragera également les propriétaires à réfléchir sur les meilleures solutions qui permettront d’améliorer la vie de leurs vieux chiens. «Notre approche scientifique peut donner lieu à un projet scientifique citoyen excitant pour améliorer la compréhension de l’importance de l’apprentissage tout au long de la vie chez les animaux», disent les auteurs de l’étude. Pour plus d’informations, veuillez consulter: page web du projet sur CORDIS

Pays

Hongrie

Articles connexes