Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La Commission se félicite de l'accord visant à réduire la pollution atmosphérique

La Commission européenne s'est félicitée du récent accord auquel sont parvenus les ministres de l'Environnement de l'UE. Cet accord vise à réduire la pollution atmosphérique provenant des centrales électriques et à fixer de nouvelles limites pour quatre importants polluants at...

La Commission européenne s'est félicitée du récent accord auquel sont parvenus les ministres de l'Environnement de l'UE. Cet accord vise à réduire la pollution atmosphérique provenant des centrales électriques et à fixer de nouvelles limites pour quatre importants polluants atmosphériques, afin de régler les problèmes de smog en été et d'acidification. Selon la Commission "l'accord, qui porte sur les propositions concernant les grandes installations de combustion (GIC) et les limites nationales d'émission, permettra de réduire de plus de moitié les émissions de dioxyde de soufre provenant des centrales électriques. "D'ici 2010, les émissions de dioxyde de soufre seront, globalement, réduites de 77 pour cent, les émissions d'oxydes d'azote de 51 pour cent, les émissions de composés organiques volatils de 54 pour cent et les émissions d'ammoniac de 14 pour cent, par rapport aux niveaux enregistrés en 1990. Le Conseil a maintenant accepté l'objectif d'une nouvelle réduction des émissions, fixé par la Commission et allant au-delà des engagements pris lors de la signature du protocole UNECE en décembre dernier à Göteborg. Ainsi, selon la Commission, les résultats enregistrés par la Communauté se situeront aux deux tiers de la valeur fixée pour l'acidification et à la moitié de la valeur "santé" fixée pour l'ozone. "Ces mesures prouvent que l'UE est déterminée à fixer des objectifs ambitieux pour la protection de l'environnement et à obtenir des résultats. Parallèlement, l'accord constitue un point de repère important, en ce qui concerne l'environnement, pour les négociations avec les pays candidats dans le cadre du processus d'élargissement", a déclaré Margot Wallström, Commissaire européen à l'environnement. L'accord fera l'objet d'une révision prévue pour 2004.