European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Mapping the population, careers, mobilities and impacts of advanced research degree graduates in the social sciences and humanities

Article Category

Article available in the following languages:

Une analyse approfondie des principales contributions des diplômés en sciences sociales et humaines

Les stratégies politiques pourraient favoriser, de manière non intentionnelle, les investissements et l'exploitation de la recherche dans les sciences, les technologies, l'ingénierie et les mathématiques, au détriment des sciences sociales et humaines. Un projet de l'UE a mené une étude dans toute l'Europe auprès des diplômés en sciences sociales et humaines pour déterminer si c'est le cas.

Technologies industrielles icon Technologies industrielles

Le projet POCARIM (Mapping the population, careers, mobilities and impacts of advanced research degree graduates in the social sciences and humanities), financé par l'UE, a étudié les titulaires d'un doctorat de 10 États membres, de la Norvège, de la Suisse et de la Turquie, ayant obtenu leur diplôme en sciences sociales et humaines entre 2000 et 2012. Des notes politiques ont été produites sur six thèmes clés concernant les diplômés en sciences humaines et sociales: le parcours professionnel; 'impact de la recherche; la mise en réseau; l'interdisciplinarité; la mobilité internationale; et le couple, la famille et la prise en charge des enfants. Les notes politiques ont été complétées de 13 rapports politiques approfondis qui ont étudié ces thèmes plus en profondeur. Une étude en ligne réalisée dans les 13 pays du projet POCARIM a généré plus d'un millier réponses et conduit à plusieurs résultats importants. Les recherches ont révélé que la majorité des diplômés en sciences humaines et sociales ont fait carrière en université ou dans la recherche. Sur la base de cette enquête, 325 titulaires d'un doctorat en sciences humaines et sociales employés dans différents secteurs et organisations de tous les pays partenaires ont été interrogés. Tous les résultats ont été réunis dans un rapport final destiné aux décideurs politiques de la recherche et autres parties prenantes qui souligne les principaux résultats ainsi que 30 recommandations basées sur les 6 thèmes. Globalement, les résultats montrent que les diplômés en sciences humaines et sociales sont créatifs, passionnés et impliqués dans un large éventail d'activités donnant des résultats majeurs. La recherche dans les sciences humaines et sociales a de toute évidence contribué à trouver des solutions aux problèmes sociaux et économiques que rencontre l'Europe aujourd'hui. Le projet POCARIM a aidé à comprendre la mobilité et l'impact des chercheurs en sciences humaines et sociales dans les 13 pays participants et ailleurs.

Mots‑clés

Sciences sociales et humaines, diplôme de recherche, parcours professionnel, impact sur la recherche, mobilité internationale

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application