Skip to main content

Integrated Thermal Energy Reduction, Recovery & Re-use in Autoclave based Composites Processing

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le recyclage de la chaleur perdue d'autoclaves

Des ingénieurs financés par l'UE ont développé un système unique de récupération et de recyclage de l'énergie des autoclaves industriels. Cette solution technique d'économie d'énergie promet une amélioration des performances et des économies d'argent considérables tout en profitant à l'environnement.

Énergie

Dans l'industrie de la fabrication, le traitement en autoclave à vapeur haute température et haute pression est utilisé pour améliorer la résistance des matériaux composites. La quantité de vapeur utilisée étant importante, la chaleur en excès issue de chaque cycle de traitement est simplement relâchée dans l'environnement. Des chercheurs financés par l'UE ont proposé de recycler la chaleur perdue d'autoclaves pour économiser du combustible et réduire les coûts de fonctionnement. Ils ont développé au sein du projet ENRSYS (Integrated thermal energy reduction, recovery & re-use in autoclave based composites processing) un système prototype stockant et renvoyant la chaleur en excès dans le système. Les chercheurs ont commencé par identifier les principales sources d'énergie thermique à récupérer. Parmi ces sources, la chaleur relâchée lors du refroidissement de l'eau de l'autoclave et l'énergie cinétique issue du relâchement de la pression de l'air. Cependant la récupération de la chaleur de la coque principale pourrait être plus élevée que l'énergie récupérée de l'air compressé. Les chercheurs ont également généré un ensemble de connaissances liées à l'efficacité de la récupération de chaleur, aux contraintes du système et au fonctionnement des systèmes de traitement de matériaux composites. Ces travaux font partie d'une recherche menée dans le but d'améliorer la conception du prototype pour qu'il puisse être intégré dans un environnement de travail réel. ENRSYS estime que l'efficacité de la récupération de chaleur pourrait atteindre 77 % ce qui représenterait des économies d'argent de 70 000 euros. Bien que le schéma actuel dépende du poids de la charge dans l'autoclave, les retours en matière de chaleur des déchets recyclés et de bénéfices pour l'environnement devraient être significatifs.

Mots‑clés

Perte de chaleur, autoclaves, fabrication, matériaux composites, ENRSYS, énergie thermique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application