Skip to main content

Quantum Networks Via Quantum Optical Systems

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les technologies quantiques sont de plus en plus proches

Un projet financé par l'UE a encouragé la recherche dans les réseaux quantiques.

Technologies industrielles

Les technologies qui exploitent le phénomène quantique, comme la génération contrôlée, la manipulation et la caractérisation des états quantiques et de l'enchevêtrement constituent un départ radical par rapport aux technologies actuelles. De tels développements présentent d'importants défis qui, voici quelques années auraient encore semblé impossibles à relever. Le projet QUANTNET («Quantum networks via quantum optical systems»), financé par l'UE, a posé les fondations mathématiques du développement des réseaux quantiques qui font partie intégrante des futures technologies quantiques. L'objectif ultime du projet était de fournir davantage d'informations sur le potentiel et les limites de la manipulation de l'état quantique de la matière à l'aide d'interfaces matière-lumière quantiques. Les scientifiques ont déduit plusieurs relations analytiques qui devraient aider à analyser le mécanisme de déphasage dans les systèmes quantiques simples. Celles-ci étaient basées sur la solution analytique de l'équation de Bloch pour le modèle de Demkov à deux états. Une autre partie de QUANTNET incluait l'étude des méthodes de factorisation analytiques et leurs applications pour un contrôle quantique cohérent basé sur une transformation puissante. Cette approche a été généralisée pour gérer des cas dans lesquels deux sous-ensembles présentent un désaccord inégal. En outre, les scientifiques ont étudié l'excitation cohérente d'un système quantique simple à deux états par un champ externe avec une forme temporelle lorentzienne et ont découvert des solutions exactes et approximatives. Enfin, le projet a découvert une solution exacte qui décrit le modèle de Heston, qui est le modèle le plus connu pour les processus aléatoires dans la finance mathématique. Depuis le début de QUANTNET, le traitement des informations quantiques et les processus aléatoires sont devenus les principaux domaines de recherche au sein de l'institut partenaire. Les recherches au sein de ce dernier institut ont encouragé les collaborations avec les entreprises privées, l'accent étant mis sur les applications de modélisation aléatoire dans le domaine des dérivés financiers.

Mots‑clés

Technologies quantiques, réseau quantique, système optique quantique, interface lumière-matière, système quantique à deux états, processus aléatoire, traitement des informations quantiques

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application