Skip to main content

Dissipative structures and kinetic processes in the near Earth plasmas

Article Category

Article available in the folowing languages:

La cinétique des plasmas dans l'espace

Le plasma spatial constitue 99 % de l'univers visible, y compris les régions périplanétaires comme la magnétosphère. En exploitant des données spatiales et une informatique puissante, des scientifiques ont découvert de nouveaux phénomènes plasmiques pertinents à la météorologie spatiale.

Économie numérique

Lorsqu'un gaz est très chaud, certains de ces atomes sont divisés en électrons et les ions positivement chargés peuvent se déplacer indépendamment les uns des autres. Ce gaz ionisé est appelé plasma, la quatrième phase de la matière, en plus des phases solide, liquide et gazeuse. Il s'agit d'un mélange de particules chargées et non chargées, ainsi que de champs électriques et magnétiques. La magnétosphère de la planète et ses particules accélérées jouent donc un rôle important dans les tempêtes spatiales et dans la météorologie spatiale en général. Ces derniers ont à leur tour des effets sur les satellites en orbite et leur fonctionnement. Le projet GEOPLASMAS («Dissipative structures and kinetic processes in the near Earth plasmas»), financé par l'UE, a été lancé comme programme d'échange par un consortium de cinq institutions de recherche. Les scientifiques se sont mis à étudier les processus de chauffage, de transport, d'accélération et d'interaction dans les plasmas périplanétaires. Les travaux ont entraîné de nombreuses découvertes qui seront importantes pour les décideurs politiques étant donné leur impact sur la météorologie spatiale et les prévisions météorologiques spatiales. De plus, des renseignements sur le plasma périplanétaire provenant de l'exploration spatiale peuvent servir d'instrument essentiel pour tirer des inférences sur les autres plasmas qui ne peuvent être étudiés qu'à distance. La collaboration prolifique et stimulante a entraîné plus de 235 publications dans des revues scientifiques à comité de lecture ainsi que plus de 50 présentations à des conférences internationales. Les collaborations et les relations établies entre les jeunes chercheurs des cinq institutions, dont huit sont des femmes, devraient assurer un héritage durable pour l'exploration des plasmas spatiaux.

Mots‑clés

Cinétique des plasmas, plasma spatial, périplanétaire, météorologie spatiale, structures dissipatives

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application