CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Detection of Olfactory traces by orthoGonal Gas identification technologIES

Article Category

Article available in the following languages:

Traiter les questions de sécurité

La sécurité frontalière est l'un des principaux défis de l'Europe en matière de sécurité. Développer des moyens pratiques de détecter des personnes cachées et des substances illégales aux frontières est nécessaire dans la lutte contre le terrorisme.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement

Les précautions aux postes frontières sont également la clé pour détecter le trafic d'êtres humains et la contrebande. Le projet DOGGIES («Detection of olfactory traces by orthogonal gas identification technologies»), financé par l'UE, vise à présenter un capteur opérationnel, mobile et autonome capable de détecter des personnes cachées, de la drogue et des explosifs, et de déterminer si cette technologie peut être adaptée à un plus large éventail de substances illégales. Le projet traite la détection des traces et repose sur une combinaison de deux technologies basées sur des principes physiques complètement différents. La première est la spectroscopie à infrarouge moyen (IRM) qui se base sur la détection photo-acoustique. Cela semble être l'outil le plus puissant et le plus prometteur pour détecter un large éventail de composés organiques volatils (COV). La seconde technologie est la spectrométrie de mobilité ionique qui cible l'utilisation d'une source d'ionisation non-radioactive. Les activités du projet couvrent des études de base de physique et de chimie ainsi que l'ingénierie de capteurs et des tests de terrain. Les objectifs techniques qui doivent être réalisés comprennent l'identification des spécifications opérationnelles et les exigences des utilisateurs finaux; l'identification des COV les plus pertinents en lien avec les êtres humains, la drogue et les explosifs ou leurs précurseurs; la démonstration de sources IRM accordables; et la démonstration d'un module de spectromètre photo-acoustique IRM miniature. DOGGIES a déjà enregistré de nombreux progrès. La définition des exigences et des spécifications du système, ainsi que trois études de cas d'utilisation pour l'évaluation finale du prototype ont été réalisées. En outre, les principaux blocs de construction requis pour développer un détecteur mobile autonome sont en place. L'instrument final devrait pouvoir s'ajouter aux chiens actuellement utilisés aux postes frontières et douaniers. Ce projet pourrait également avoir un impact sur des domaines autres que la sécurité nationale. Des marchés de l'analyse des traces gazeuses commencent à émerger dans d'autres domaines, comme le contrôle des soins de santé et la sécurité alimentaire. Ces marchés sont pilotés par la demande des citoyens pour un meilleur contrôle et une meilleure compréhension de l'impact des industries sur l'environnement.

Mots‑clés

Sécurité frontalière, personnes cachées, substances illégales, traces olfactives, technologies d'identification

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application