Skip to main content

Detection of Oil in Compressed Air (DOCA)

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une nouvelle technique pour obtenir de l'air comprimé exempt d'huile

La contamination de l'air comprimé par de l'huile peut avoir un fort impact négatif sur la production car elle entraîne des pertes, des problèmes de rappel ou de contrôle qualité, et qu'un test peut coûter jusqu'à 3 000 euros. Un projet financé par l'UE a proposé une nouvelle solution économique pour surveiller les polluants dans l'air comprimé. Elle élimine le prélèvement d'échantillons et les analyses en laboratoire, coûteux en main-d'œuvre.

Technologies industrielles

L'air comprimé à des pressions supérieures à celle de l'atmosphère est utile pour l'industrie comme pour les particuliers. La pression engendre une force par unité de surface, qui peut mettre en mouvement des outils pneumatiques. Elle peut aussi pulvériser et projeter diverses substances comme des revêtements pour l'automobile, apporter une aération à fins d'oxydation dans des processus pharmaceutiques, ou nettoyer l'électronique pendant la production. L'air comprimé est aussi très utilisé par le secteur de la santé. Ces utilisations de haut niveau, et d'autres encore, exigent un air comprimé très pur. La pollution par l'huile est un problème sérieux pour lequel il n'existait jusqu'ici aucun système de capteur en ligne, fiable et sensible. Les scientifiques du projet DOCA (Detection of oil in compressed air (DOCA)), financé par l'UE, ont proposé une solution très attendue à ce problème, n utilisant un nouveau système de capteur en temps réel. Les chercheurs ont fait appel à la spectroscopie optique pour réaliser le capteur. Il s'agit en effet de la méthode la plus prometteuse pour garantir une sensibilité extrêmement élevée (conforme à la catégorie 1 de la norme ISO-8573 pour la qualité de l'air), la répétitivité, l'immunité aux interférences et un calibrage stable. Le capteur comprend trois parties: le système de prélèvement, le spectroscope optique, et l'électronique et le logiciel. Le nouveau système de capteur peut notamment détecter des polluants à des concentrations inférieures à 1 partie par milliard, pour tous les lubrifiants ou des huiles mélangées. Le raccord entre le capteur et le système d'air comprimé se fait par un verrouillage rapide, breveté. La technique mise au point par le projet DOCA pour détecter en ligne et en temps réel la présence d'huile dans l'air comprimé aura un impact majeur sur les coûts et l'efficacité de la surveillance. Un récent projet de suivi Eurostars, intitulé Pasoca, va se charger de transformer le capteur prototype en un produit commercial certifié.

Mots‑clés

Air comprimé, contamination par l'huile, système de capteur, DOCA, spectroscopie optique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application