Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une radiothérapie avancée pour le cancer

Le cancer reste l'une des causes principales de mortalité dans le monde et la radiothérapie permet de traiter une proportion significative des patients souffrant de cancer. L'optimisation de la procédure devrait la rendre plus efficace.

Santé

La radiothérapie utilise des rayonnements ionisants pour induire des dommages sur l'ADN et tuer les cellules cancéreuses. Même si elle s'accompagne d'un certain nombre d'effets secondaires, si son application est localisée sur le site de la tumeur, la radiothérapie peut constituer un remède pour diverses formes de cancer. Une technique de radiothérapie particulière utilise des particules subatomiques dépourvues d'électrons, appelées particules alpha, qui sont émises depuis des atomes instables. Le projet ALPHA CANCER THERAPY (Targeted conformal radiotherapy of disseminated cancers, using the alpha-particle emitting radionuclides astatine-211, bismuth-213 and actinium-225.), financé par l'UE, avait pour objectif de développer des stratégies de traitement de cancer disséminé à l'aide d'émetteurs de particules alpha. Les chercheurs ont étudié la chimie associée à l'étiquetage des radionucléides et la pharmacocinétique des différents ligands et particules dans les modèles pertinents. Leur travail s'est concentré sur les radionucléides rares: astatine-211, bismuth-213 et actinium-225. L'un des principaux défis dans le domaine de la radiothérapie consiste à déterminer de manière précise la dose à appliquer sur la cible. Des efforts considérables ont été entrepris sur le développement et la production d'un dispositif de particules alpha pour obtenir une dosimétrie précise des rayonnements. De plus, les chercheurs ont travaillé sur les équipements construits spécialement pour l'imagerie et l'évaluation de la thérapie alpha ciblée. Même si la radiothérapie ne permet pas d'effectuer la distinction entre cellules normales et cancéreuses, l'application ciblée des rayonnements ionisants pourrait réduire de manière efficace la masse tumorale. Par ailleurs, le développement de nouvelles technologies qui permettent un contrôle attentif des rayonnements ionisants devrait améliorer la sécurité générale du traitement.

Mots‑clés

Radiothérapie, cancer, particules alpha, dosimétrie

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application