European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS
Contenu archivé le 2024-06-18

Mobilizing institutional reforms for better R&I systems/institutions in Europe

Article Category

Article available in the following languages:

Augmenter la participation aux programmes financés par l'UE

La recherche et l'innovation ont un rôle vital dans la croissance et la compétitivité à l'échelle internationale. Une initiative a mobilisé les réformes institutionnelles et établi une feuille de route dans 13 États membres pour une plus grande participation aux programmes de l'UE afin que la R&I puisse prospérer aux échelles européenne et mondiale.

Technologies industrielles icon Technologies industrielles
Société icon Société

Les obstacles sont nombreux pour exploiter efficacement les programmes financés par l'UE dans le domaine de la recherche, du développement et de l'innovation, tant au niveau des conditions locales et des normes que de la disponibilité des ressources et des systèmes spécifiques. Et la tâche est encore plus complexe pour les nouveaux États membres de l'UE. Le projet MIRRIS (Mobilizing institutional reforms for better R&I systems/institutions in Europe), financé par l'UE, a ciblé une meilleure exploitation des programmes de R&I européens et une application plus vaste dans l'Espace européen de la recherche (EER) des nouveaux États membres. Il s'agit de la Bulgarie, la République tchèque, de l'Estonie, de la Croatie, de Chypre, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Hongrie, de Malte, de la Pologne, de la Roumanie, de la Slovénie et de la Slovaquie. Le but du projet MIRRIS était d'aider ces pays à surmonter les difficultés qu'ils rencontrent dans ce domaine. Parmi les activités prévues figuraient trois cycles de discussion politique pour chaque pays, impliquant des parties prenantes de trois niveaux: les décideurs politiques, les institutions chargées de la mise en œuvre et les structures opérationnelles. Les premières discussions politiques ont déjà permis d'identifier les points qui limitent la participation des 13 pays visés aux programmes de recherche européens. Ces rencontres ont accueilli en moyenne 15 à 20 participants par pays. Le deuxième cycle de discussions a débouché sur la sélection et le classement par priorités des actions d'interventions spécifiques à chaque pays. Le troisième cycle a pour mission de convenir d'un plan d'action et d'obtenir un consensus sur le calendrier qui sera établi. Grâce aux discussions politiques et à une bonne compréhension des besoins à mobiliser, les 13 nouveaux États de l'UE ont bénéficié d'un ensemble de recommandations, d'un plan d'action avec calendrier et d'une aide aux activités de pilotage. Dans l'ensemble, depuis 2013, MIRRIS a mis en place environ 40 dialogues politiques dans ces pays, ainsi que 13 exercices de coaching. Plus de 800 parties prenantes et 54 ministères nationaux ont été impliqués dans les dialogues, dans un effort d'identifier les priorités et obstacles à une meilleure participation dans l'EER. Plusieurs feuilles de route de recherche, de développement et d'innovation ont été explorées, apportant aux autorités nationales une base solide sur laquelle s'appuyer. Il est à noter également que l'atelier MIRRIS de 2014 intitulé «European Research Funding in the post-2004 Member States» a attiré plus de 40 participants. Les meilleures pratiques relatives à la participation aux programmes de l'UE ont été rassemblées auprès des États membres de l'UE et d'autres entités. Les activités et efforts du projet ont favorisé une plus grande participation des nouveaux États membres dans les programmes financés par l'UE et encouragé l'excellence dans le domaine de la recherche. MIRRIS a aidé à rattraper le retard, anticipé des solutions et apporté les bases nécessaires pour pouvoir répondre aux difficultés similaires susceptibles de se produire un jour.

Mots‑clés

Recherche et innovation, réformes institutionnelles, MIRRIS, Espace européen de la recherche, dialogues politiques

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application