Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

De meilleures communications avec le pôle Sud pourraient être bénéfiques à la recherche

Les données fournies par la recherche au pôle Sud devraient atteindre plus rapidement l'Europe grâce à la décision d'installer un câble à fibres optiques à travers l'Antarctique afin de permettre un accès à Internet rapide et plus fiable. Le travail des chercheurs, européens ...

Les données fournies par la recherche au pôle Sud devraient atteindre plus rapidement l'Europe grâce à la décision d'installer un câble à fibres optiques à travers l'Antarctique afin de permettre un accès à Internet rapide et plus fiable. Le travail des chercheurs, européens notamment, au pôle Sud est actuellement réduit vu la dépendance à l'égard des communications par satellite. Celles-ci peuvent s'avérer peu fiables car les communications par satellite géosynchrones ne peuvent pas être vues du pôle Sud. Mais lorsque le nouveau câble d'une longueur de 1670 kilomètres sera posé, les scientifiques basés au pôle Sud seront en mesure de transmettre plus rapidement leurs données et les chercheurs situés ailleurs dans le monde pourront contrôler à distance les expériences de l'Antarctique. L' "American National Science Foundation" a lancé un appel d'offres à l'industrie en vue de construire le câble à fibres optiques transantarctique. Ce projet, délicat et ambitieux, ne sera probablement pas achevé avant 2009. D'un coût estimé à 250 millions de dollars, le câble à fibres optiques partira du pôle Sud pour atteindre Concordia, une station française permanente située sur le site du Dôme C. Si le projet est mené à bien, il facilitera grandement les communications pour les chercheurs en Antarctique. Les communications actuelles par satellite avec la base impliquent l'utilisation de satellites vieillissants qui ont dérivé de leur orbite géostationnaire pour n'être finalement visibles que depuis la base du pôle Sud, du moins pendant une partie de la journée.