Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Report du lancement d'un satellite d'observation climatique

Le lancement du premier satellite destiné à étudier l'équilibre de rayonnement de tout l'hémisphère occidental a été reporté le 27 août en raison d'un problème technique. Le satellite Météosat de deuxième génération aurait dû être lancé par la fusée Ariane 5 à partir de la Gu...

Le lancement du premier satellite destiné à étudier l'équilibre de rayonnement de tout l'hémisphère occidental a été reporté le 27 août en raison d'un problème technique. Le satellite Météosat de deuxième génération aurait dû être lancé par la fusée Ariane 5 à partir de la Guyane française (Amérique du Sud) le soir du 27 août. Le compte à rebours a toutefois été interrompu lorsqu'un problème a été détecté dans le dialogue informatique entre le centre de contrôle et le lanceur. Le problème a été résolu, mais trop tard pour lancer le satellite le jour même. Une deuxième tentative sera effectuée le 28 août à 22.30 heures GMT. Ce satellite fournira des prévisions des conditions météorologiques et des changements climatiques en mesurant les flux de rayonnement infrarouge qui pénètrent dans l'atmosphère terrestre et qui s'en échappent. Les météorologues recevront des données toutes les 15 minutes, ce qui leur permettra de suivre les systèmes météorologiques de courte durée et de comprendre l'apparition d'effets à plus long terme. Dans sa position définitive, le satellite se situera à près de 36.000 km de la Terre, verticalement au large de la côte Ouest de l'Afrique équatoriale. Il sera opérationnel à partir de novembre. Le développement de ce satellite a coûté quelque 14 millions d'euros, financés principalement par le Royaume-Uni, l'Italie et la Belgique dans le cadre d'un projet conjoint entre l'Agence spatiale européenne et Eumetsat, l'organisation européenne de satellites météorologiques.

Articles connexes