Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un rapport consacré à l'analyse comparative établit un lien entre l'Espace européen de la Recherche et l'Espace européen de l'Education

Un groupe d'experts a demandé à la Commission européenne et aux Etats membres de reconnaître les synergies qui existent entre la proposition concernant l'EER (Espace européen de la Recherche) et les projets d'Espace européen de l'Education. Ce groupe international a été créé ...

Un groupe d'experts a demandé à la Commission européenne et aux Etats membres de reconnaître les synergies qui existent entre la proposition concernant l'EER (Espace européen de la Recherche) et les projets d'Espace européen de l'Education. Ce groupe international a été créé pour préparer un rapport dans le cadre de l'analyse comparative de l'EER. Il a étudié le thème de l'investissement public et privé dans la recherche et le développement. Le groupe a notamment conclu que pour être réellement efficace, l'Espace européen de la Recherche et de l'Innovation et l'Espace européen de l'Education ne doivent pas se développer comme deux entités totalement distinctes. La Commission européenne et les Etats membres devraient s'engager dans une réflexion sur l'établissement de liens réels entre ces deux concepts. Comme l'indiquent ces commentaires, les ressources humaines, et plus particulièrement la disponibilité en nombre suffisant d'un personnel qualifié issu de l'enseignement supérieur, sont considérées comme un élément essentiel dans l'étude de l'investissement public et privé. En effet, plus de 75 pour cent des coûts de la recherche et développement (R&D) sont des coûts liés au personnel. Aussi, les auteurs du rapport laissent entendre que l'investissement privé dans de nombreux domaines émergents ne sera effectif que si le secteur public investit de manière cohérente et extensive dans les ressources humaines. Le rapport mentionne également des moyens spécifiques permettant d'accroître l'investissement public dans la recherche: par le biais de politiques visant à promouvoir les liens entre les petites et moyennes entreprises (PME) et les grandes entreprises dans le secteur concerné, d'un soutien public accru en faveur des activités de R&D durant les périodes de ralentissement économique, au moment où les secteurs privé et public ont traditionnellement tendance à réduire le financement. Concernant l'efficacité de l'utilisation des ressources, l'accent est mis sur le rôle des autorités locales dans la création et le maintien des capacités de R&D. Le succès disproportionné de certaines régions d'Europe dans le domaine de la recherche reflète, d'après le rapport, à la fois la force acquise au fil du temps et l'action politique menée activement par le secteur public pour maintenir les capacités locales. Libérer les autorités centrales de leur responsabilité dans le domaine de la R&D publique et confier ces compétences aux autorités locales permettrait, selon le groupe, de garantir un meilleur positionnement des programmes, afin de répondre aux besoins et aux opportunités locales, tout en générant des fonds supplémentaires. D'autres groupes d'experts ont rédigé des rapports sur quatre autres thèmes liés à l'Espace européen de la Recherche. L'analyse comparative s'inscrit dans un objectif global fixé par le Conseil européen de Lisbonne en 2000, visant à accroître les dépenses de R&D en Europe à trois pour cent du PIB d'ici 2010.

Articles connexes