Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

"Ne touchez pas à nos professeurs de sciences", demandent les pays en développement

Les pays en développement, en proie au phénomène de la fuite des cerveaux, ont lancé un appel aux pays plus riches, plus particulièrement au Royaume-Uni, pour qu'ils cessent de débaucher leurs professeurs de sciences. A l'heure actuelle, un professeur sur sept exerçant au Roy...

Les pays en développement, en proie au phénomène de la fuite des cerveaux, ont lancé un appel aux pays plus riches, plus particulièrement au Royaume-Uni, pour qu'ils cessent de débaucher leurs professeurs de sciences. A l'heure actuelle, un professeur sur sept exerçant au Royaume-Uni est recruté à l'étranger; beaucoup d'entre eux sont spécialisés dans les matières scientifiques ou les mathématiques. La ministre jamaïcaine de l'Education, Maxine Henry Wilson, réclame par conséquent la mise en oeuvre d'un code de pratique qui empêcherait certains pays du Commonwealth de "piller" les enseignants d'autres pays. De nombreux professeurs issus de pays en développement qui postulent à l'étranger sont titulaires d'une maîtrise ou d'un doctorat, d'après les agences de recrutement. Ce phénomène aurait, selon de nombreux intéressés, des répercussions néfastes sur les plans des pays en développement en matière d'éducation.

Pays

Royaume-Uni