Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les premiers prix Marie-Curie favorisent la reconnaissance internationale des avancées de la recherche européenne

Les tout premiers prix dexcellence Marie-Curie ont été remis à cinq éminents chercheurs, dont quatre européens, lors dune cérémonie qui sest tenue à Bruxelles, le 4 novembre dernier. M. Philippe Busquin, Commissaire européen à la Recherche, a remis ces prix d'un montant de 5...

Les tout premiers prix dexcellence Marie-Curie ont été remis à cinq éminents chercheurs, dont quatre européens, lors dune cérémonie qui sest tenue à Bruxelles, le 4 novembre dernier. M. Philippe Busquin, Commissaire européen à la Recherche, a remis ces prix d'un montant de 50 000 euros chacun, à cinq scientifiques auteurs de travaux de recherche remarquables, grâce aux bourses et subventions Marie-Curie octroyées par l'UE. Les lauréats de cette année sont Paola Barbara Arimondo (Royaume-Uni), pour ses recherches sur le cancer, Daniel Bonn (Pays-Bas), pour ses travaux concernant les fluides complexes, Leticia Fernanda Cugliandolo (Argentine) pour ses études sur la dynamique d'équilibre, Marco Dorigo (Italie), pour ses investigations sur l'organisation des fourmis, et Luis Serrano Pubull (Espagne), pour ses travaux sur les systèmes biologiques. M. Busquin, dans son discours de félicitations aux lauréats, a déclaré que ces récompenses contribueraient à leur reconnaissance internationale, et qu'elles s'inscrivaient par ailleurs dans la nouvelle résolution de l'UE d'endiguer "la fuite des cerveaux" européens vers les Etats-Unis. "Nous formons des chercheurs de niveau mondial en Europe, mais nous ne sommes pas toujours capables ensuite de leur offrir des salaires compétitifs, de bonnes conditions de travail et des projets stimulants. Les prix Marie-Curie visent à rendre les chercheurs européens fiers de leur profession dans le cadre plus global de nos initiatives pour améliorer le statut des chercheurs en Europe." Dans le cadre du Sixième programme-cadre pour la recherche (6ème PCRD) le budget global consacré aux "actions Marie-Curie" (facteur humain et mobilité) s'élève à 1,58 milliards d'euros. Les projets Marie-Curie mettent principalement l'accent sur la formation de jeunes chercheurs en début de carrière ou sur l'échange de compétences dans le but de créer des partenariats et des transferts de connaissances au sein de la Communauté européenne. Les bourses de recherche Marie-Curie permettent aux jeunes chercheurs d'obtenir des postes fixes offerts par divers instituts de recherche en Europe. Chacun des cinq lauréats de cette année a profité de l'une de ces "actions Marie-Curie", lui permettant ainsi de poser sa candidature. Un total de 84 propositions éligibles ont été soumises en réponse au premier appel de propositions pour les prix d'excellence Marie-Curie et ont été évaluées avec l'aide de 63 experts indépendants. Les recommandations finales concernant les candidats aux prix ont été formulées par le grand jury Marie-Curie, un panel international composé de six membres et présidé par le professeur Hélène Langevin-Joliot, éminente physicienne française et petite-fille de Marie-Curie. Sur ces 84 propositions, 71 émanaient de candidats des Etats membres de l'UE, neuf de pays candidats à l'adhésion et quatre de pays non européens. Soixante et une ont été soumises par des hommes et 23 par des femmes. En ce qui concerne le classement par discipline, 26 candidatures concernaient les sciences de la vie, 21 la physique, 9 l'ingénierie, 8 les sciences de l'environnement et les mathématiques, 5 la chimie, 4 l'économie et 3 les sciences sociales et les arts et lettres. Compte tenu du succès des premiers prix Marie-Curie, il va de soi que l'initiative va se poursuivre, avec un maximum de cinq prix décernés chaque année.