Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La Commission consacre huit millions d'euros à une "grille de données" européenne dans le secteur de la bioinformatique

Suite à la création d'un réseau d'excellence chargé de normaliser la manière dont les informations biologiques sont mises à la disposition des scientifiques, l'accès à ces informations devrait s'améliorer de manière spectaculaire. Le réseau d'excellence EMBRACE a été mis sur...

Suite à la création d'un réseau d'excellence chargé de normaliser la manière dont les informations biologiques sont mises à la disposition des scientifiques, l'accès à ces informations devrait s'améliorer de manière spectaculaire. Le réseau d'excellence EMBRACE a été mis sur pied grâce à une subvention de 8,3 millions d'euros provenant de la priorité thématique "sciences de la vie, génomique et biotechnologie pour la santé" du sixième programme-cadre communautaire (6e PCRD). Ce consortium est constitué de biologistes-informaticiens de dix-sept instituts de onze pays et est sous la coordination de l'Institut bioinformatique européen. À l'heure actuelle, les scientifiques s'appuient sur des bases de données pour stocker et extraire des volumes importants d'informations biologiques générées de manière constante. De ce fait, des fournisseurs de données spécialisés déploient de gros efforts pour fournir des ressources de bases de données qui soient à la fois conviviales et bénéficient d'un référencement croisé avec d'autres bases. Les problèmes apparaissent néanmoins lorsque des fournisseurs de données différents font appel à des méthodes d'accès différentes à leurs ressources, les chercheurs devant dès lors effectuer la même recherche sur un certain nombre de bases de données différentes pour trouver toutes les informations pertinentes sur un sujet donné. Pour faire face à cet inconvénient, l'initiative EMBRACE a été mise sur pied pour permettre aux fournisseurs de données de créer des interfaces de recherche vers leurs bases de données qui soient conformes à un ensemble commun de normes. En appliquant cette méthode aux bases de données biomoléculaires les plus vastes et les plus utilisées d'Europe, le consortium créera en fait une "grille de données", maximisant ainsi la valeur de ces ressources vitales. "Bon nombre d'outils de biologie informatique sophistiqués et puissants sont sous-utilisés", estime le membre du consortium Erik Bongcam-Rudloff, de l'université suédoise d'Uppsala. "EMBRACE nous permettra de libérer leur potentiel en normalisant leur accès." Outre la grille de données même, le consortium a également créé un service de "veille technologique" pour faire en sorte que la grille ne soit pas tributaire d'une technologie qui sera rapidement dépassée. Enfin, les membres du consortium EMBRACE s'efforceront d'assurer une diffusion la plus large possible d'informations sur leur travail, de sorte que les scientifiques aient non seulement recours à cette technologie, mais contribuent également à développer la grille de données en rendant leurs propres ressources en information compatibles avec la grille.

Articles connexes