Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Début de la seconde phase du vaccin européen contre le VIH/le SIDA

Suite au succès de la première étude de phase I, l'initiative européenne de vaccin contre le VIH/le SIDA (EuroVacc) a annoncé l'entame d'une seconde série d'essais cliniques (EuroVacc02) visant à évaluer le DNA-HIV-C et le NYVAC-HIV-C, deux nouveaux vaccins à l'essai pour la p...

Suite au succès de la première étude de phase I, l'initiative européenne de vaccin contre le VIH/le SIDA (EuroVacc) a annoncé l'entame d'une seconde série d'essais cliniques (EuroVacc02) visant à évaluer le DNA-HIV-C et le NYVAC-HIV-C, deux nouveaux vaccins à l'essai pour la prévention de l'infection par le VIH. Ces deux vaccins se basent sur le sous-type C du HIV, un virus prévalent en Chine, en Inde et en Afrique subsaharienne qui représente plus de 50 pour cent des nouveaux cas d'infection par le HIV dans le monde. Ils seront testés dans le cadre d'essais cliniques qui auront lieu parallèlement à Lausanne, en Suisse, et à Londres, au Royaume-Uni. "Si cette étude produit des résultats prometteurs, EuroVacc s'attachera à évaluer les vaccins au cours d'essais cliniques à plus grande échelle", ont déclaré en chœur les deux chercheurs en chef des études cliniques, Giuseppe Pantaleo, du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) de Lausanne, et Jonathan Weber, de l'Imperial College London. La Commission européenne a octroyé 8,85 millions d'euros au titre du cinquième programme-cadre (5e PCRD) à EuroVacc, qui réunit 21 partenaires européens et vise à mettre au point des vaccins préventifs sûrs et efficaces contre le SIDA. Le projet existe depuis plus de cinq ans et a déjà développé toute une série de vaccins potentiels. Le NYVAC-HIV-C, un vaccin potentiel fondé sur des poxvirus, a déjà été évalué avec succès au cours d'une étude de phase I (EuroVacc 01). Cet essai a démontré que le NYVAC-HIV-C est un vaccin sûr et immunogène. Le nouvel essai évaluera la sûreté du DNA-HIV-C seul et du régime combiné de type "prime-boost" du DNA-HIV-C et du NYVAC-HIV-C. L'étude comparera également l'immunogénicité du régime de type "prime-boost" du NYVAC-HIV-C seul. Les essais seront menés sur quarante volontaires sains: vingt à Lausanne et vingt à Londres. Tous les volontaires auront entre 18 et 55 ans, présenteront un test HIV-négatif et afficheront un faible risque d'infection. "L'étude évaluera minutieusement la sûreté et l'immunogénicité de la combinaison des vaccins, notamment leur capacité à produire une réponse immunitaire à médiation cellulaire propre au VIH, qui est considérée comme un déterminant clé de la protection contre l'infection", expliquent les professeurs Pantaleo et Weber.

Pays

Suisse