Skip to main content

PRS, a disruptive technology for the industrial repair of large series of reusable plastic articles in the circular economy

Article Category

Article available in the folowing languages:

Réparez vos caisses en plastique au lieu d’en acheter de nouvelles, et faites jusqu’à 70 % d’économies

La société espagnole Plastic Repair System a mis au point une technologie qui prouve que les industries soucieuses de l’environnement et de leurs émissions de CO2 peuvent elles aussi faire des économies significatives.

Technologies industrielles

L’ampleur de la pollution due aux plastiques jetables pourrait facilement nous faire oublier leurs homologues réutilisables. Après tout, les plastiques réutilisables ont une durée de vie plus longue et peuvent facilement être recyclés, n’est-ce pas? Prenons par exemple les emballages consignés destinés au transport (returnable transport packaging, RTP): pour transporter des marchandises en Europe, des secteurs comme l’automobile, les boissons ou la logistique utilisent souvent des palettes ou des caisses en plastique. De même, la plupart des poubelles publiques que vous trouvez dans la rue sont en plastique. Ces conteneurs en plastique ont généralement une durée de vie assez longue, de cinq à dix ans, et une proportion raisonnable d’entre eux seront effectivement recyclés après avoir été jetés. Est-ce que cela signifie qu’ils n’ont aucun impact sur l’environnement? Loin s’en faut, selon Laura Alban, PDG de la PME espagnole Plastic Repair System (PRS): «Plus de 1 800 millions de RTP en plastique circulent dans l’ensemble de l’Europe, et on suppose que 15 % d’entre eux sont endommagés et mis au rebut chaque année. Le recyclage n’est qu’une des options possibles pour traiter ces déchets en plastique, avec la mise en décharge et l’incinération. Et toutes ces options ont un impact environnemental important.» PRS croit fermement que la solution passe par un changement de pratiques, promu par le saut technologique qu’elle souhaite elle-même provoquer. Au lieu de se retrouver sans autre solution que de jeter leurs RTP usagés, la société propose une autre possibilité: leur donner une seconde vie, ce qui pourrait réduire de 98 % les émissions liées à la gestion des déchets de RTP. La technologie industrielle brevetée de PRS permet de réparer les produits en plastique réutilisables. Elle promet une fonctionnalité des RTP de 100 % et un produit recyclé avec au moins 98 % de sa solidité initiale. Tout cela avec une autre source considérable de motivation: des économies d’environ 70 % par rapport au coût d’achat de nouveaux articles. «Notre méthode brevetée est certifiée par deux instituts indépendants reconnus. La fidélité de notre clientèle est également un argument de poids en notre faveur: d’importantes entreprises du secteur de la mutualisation, de l’alimentation et des boissons ou de l’automobile font déjà confiance à notre solution», se réjouit Alban. Pour les clients, le processus est également assez simple. «Envoyez simplement un camion rempli de caisses et nous procéderons à leur évaluation, notamment en ce qui concerne les dommages subis et la fréquence à laquelle ils leur sont occasionnés. Nous vous proposerons un cahier de réparations personnalisé basé sur cette étude et conforme à vos propres normes de qualité», explique Alban. PRS a reçu un soutien dans le cadre de la première phase de Instrument PME en février 2018. La société a effectué une étude de faisabilité grâce à ce financement, qui a confirmé l’énorme potentiel du marché et la grande capacité d’évolutivité de son activité, ainsi que sa facilité à être répliquée en Europe, voire ailleurs. PRS est actuellement leader sur son segment de marché en Espagne et collabore principalement avec des sociétés multinationales qui ont déjà manifesté leur intérêt à voir la société s’implanter à l’étranger. «C’est pourquoi nous sommes en train de finaliser le processus de création d’une succursale de PRS au Mexique et de lancer notre plan de croissance pour l’ensemble de l’Europe, en commençant par le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, identifiés comme pays prioritaires. Les dernières reconnaissances internationales que nous avons reçues, comme le prix EBAE 2018 ou le label d’excellence de la Commission européenne, nous encouragent sans aucun doute à poursuivre notre plan d’expansion», conclut Alban.

Mots‑clés

PRS, caisses en plastique, émissions, CO2, recyclage, plastiques, emballages de transport consignés

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application