Skip to main content

PREDICT

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un nouveau logiciel d’analyse du réseau cérébral permet des traitements personnalisés contre la dépression

D’ici 2030, le trouble dépressif majeur devrait être la cause principale de mauvaise santé dans l’UE. Un nouvel outil logiciel espère permettre la personnalisation des schémas thérapeutiques pour bénéficier aux patients et aux systèmes de soins de santé.

Santé

La dépression sera la première cause de mauvaise santé à l’Union européenne d’ici 2030, d’après une prévision publiée par l’Organisation mondiale de la santé. Malgré ces informations, le traitement contre le trouble dépressif majeur (TDM) stagne depuis des décennies, qui dépend d’un processus par tâtonnements dans lequel jusqu’à deux tiers des patients n’obtiennent pas des résultats complètement satisfaisants. À cet égard, le projet PREDICT, financé dans le cadre d’Horizon 2020, a mesuré l’intérêt d’une nouvelle solution logicielle qui pourrait aider à sélectionner le traitement optimal pour les patients atteints de TDM. Prédire le traitement approprié PREDICT est un outil d’analyse basé sur le cloud qui évalue la probabilité d’un patient à répondre aux traitements, en identifiant des modèles spécifiques de signaux électriques dans le cerveau grâce à des enregistrements d’électroencéphalogrammes (EEG). L’outil a été développé par elminda, une société de biotechnologie basée en Israël, qui détient actuellement 61 brevets et la plus importante base de données propriétaires d’enregistrements EEG normalisées au monde. L’outil enregistre l’activité corticale de façon non invasive pendant que le patient est au repos et qu’il entreprend des tâches cognitives simples qui ressortiront comme des potentiels liés à des évènements (PE). Il utilise la technologie Brain Network Analytics (BNATM) d’elminda pour transformer ces données en cartes pertinentes d’un point de vue clinique sur l’activité et la connectivité cérébrales. Les algorithmes avancés rassemblent les informations dans un rapport PREDICT, avec un système de notation qui évalue la probabilité qu’un patient réponde aux traitements. Différents rapports sont préparés en temps réel pour le patient et le médecin, transmis via un ordinateur ou une tablette. Les cliniciens peuvent ensuite utiliser ces informations pour soutenir leur décision thérapeutique. Une influence magnétique Un développement récent dans le traitement des TMD est dû à l’arrivée de la stimulation magnétique transcrânienne (SMT), une technique non invasive qui utilise les champs magnétiques pour modifier l’activité corticale, prometteuse chez certains patients, notamment ceux qui ne répondaient pas significativement aux traitements psychopharmacologiques. PREDICT évalue l’efficacité de la SMT et de différentes classes d’antidépresseur psychopharmacologiques, ainsi que le temps de réponse du patient à chaque traitement. De cette façon, PREDICT permet aux cliniciens d’attribuer aux patients le traitement le plus effectif du premier coup. Ce projet pourrait également accélérer l’adoption de la SMT dans toute l’UE qui stagne pour l’instant. Les schémas thérapeutiques personnalisés pourraient aider à rendre le processus plus efficace et moins chronophage pour les patients et les cliniciens, tout en réduisant les charges économiques sur les systèmes de soins de santé de l’UE. Stimuler une adoption stagnante L’équipe d’elminda, en Israël, a mené une étude de faisabilité et une étude de marché sur le potentiel commercial de leur produit, en menant des entretiens avec des cliniciens et des experts en réglementation dans plusieurs pays d’Europe. «La recherche comprenait des analyses du marché thérapeutique des TMD, l’identification des compétiteurs locaux et mondiaux, le recueil des réactions des payeurs publics et privés, des experts en soins de santé, des neurologues et des psychiatres», explique le Dr Ziv Peremen, vice-président du département des solutions médicales à elminda. «Nous estimons que PREDICT a la capacité de révolutionner le marché de la santé en offrant aux patients atteints de TMD un programme thérapeutique optimisé et des taux de rémission plus élevés et plus rapides», ajoute-t-il. La première phase du projet étant déjà achevée, elminda se prépare à la deuxième phase, également financée par le programme Horizon 2020 de l’UE. Cette étape se concentrera sur la validation en milieu clinique et sur l’obtention de l’autorisation réglementaire. Ils espèrent que les ventes dans l’UE commenceront dès 2021. «PREDICT promet de meilleurs soins médicaux pour les patients atteints de TMD et une réduction significative de la charge économique pour la société», ajoute le Dr Peremen.

Mots‑clés

PREDICT, santé, dépression, traitement, cerveau, EEG, algorithmes, financement, prévision, SMT

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application