Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

M. Potocnik et les députés européens reconnaissent la contribution du programme COST à l'EER

D'éminentes personnalités de la Commission européenne et du Parlement européen ont vanté les mérites du programme COST (Coopération européenne dans le domaine de la recherche scientifique et technique) à l'occasion de l'inauguration du salon COST intitulé "A vision for Europea...

D'éminentes personnalités de la Commission européenne et du Parlement européen ont vanté les mérites du programme COST (Coopération européenne dans le domaine de la recherche scientifique et technique) à l'occasion de l'inauguration du salon COST intitulé "A vision for European Science" (Une vision pour la science européenne), qui se tient au Parlement européen pour une semaine à partir du 18 avril. COST rassemble des équipes de chercheurs de différents pays qui travaillent sur des sujets spécifiques. Ce programme finance la mise en réseau d'activités financées au niveau national en apportant son soutien à l'organisation de réunions, de conférences, d'échanges scientifiques de courte durée et d'actions d'information. Bien que le programme ne finance pas la recherche en tant que telle, il soutient à l'heure actuelle plus de 200 actions. Le commissaire en charge de la science et de la recherche, Janez Potocnik, a reconnu, tout comme plusieurs députés européens de la commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie (ITRE) du Parlement, que COST apporte une réelle contribution à l'Espace européen de la recherche (EER), et que ses activités devraient se poursuivre au titre du Septième programme-cadre (7e PC). Le député européen Jerzy Buzek, rapporteur de l'ITRE pour le 7e PC, a tenu à assurer aux représentants de COST présents à la réunion que bien que sa commission ait suggéré d'apporter environ 1.300 modifications à la proposition du 7e PC, aucune d'entre elles n'affectera le programme COST. Au contraire, certaines sont susceptibles de lui être bénéfiques de manière indirecte, a-t-il précisé. Lisant l'intervention de Pia Locatelli, qui ne pouvait assister à la réunion, la députée européenne Catherine Trautmann a demandé à la Commission européenne d'octroyer un financement adéquat à COST correspondant à la hausse du budget alloué au 7e PC. "La compétitivité et l'excellence ne réussiront qu'avec une communauté de chercheurs puissante, et cette communauté a besoin d'un financement et d'une mise en réseau pour pouvoir être puissante", a-t-elle déclaré. Les représentants de COST sont de toute évidence du même avis. Francesco Fedi, président du Comité de hauts fonctionnaires de COST, a fait savoir que l'organisation compte faire passer le nombre d'actions qu'elle finance de 200 à 260 par an à compter de 2007. Pour ce faire, le 7e PC devra accorder à COST un financement de 280 millions d'euros sur une période de quatre ans, a-t-il affirmé. Plusieurs intervenants ont souligné le soutien qu'apporte COST dans le domaine de la mise en réseau. M. Potocnik et Mme Locatelli ont tous les deux fait part de leur enthousiasme quant aux initiatives de COST dédiées à la mise en réseau de jeunes chercheurs, tandis que Giles Chichester, président de l'ITRE, a insisté sur l'importance de la mise en réseau pour assurer le maintien de la compétitivité de la recherche européenne. Si l'Europe a pour habitude de mesurer ses performances par rapport aux Etats-Unis, les Etats-Unis savent parfaitement ce qui se passe actuellement en Inde et en Chine, a déclaré M. Chichester. Faisant allusion aux scientifiques indiens et chinois, il a poursuivi: "Nous ferions mieux de nous lancer et de nous mettre en réseau avec eux." En 2004, le secrétariat de COST a été transféré de la Commission européenne à la Fondation européenne de la science (FES). Ce déménagement ne doit pas être perçu comme une rupture entre COST et la Commission européenne, a assuré M. Potocnik à son auditoire, évoquant le "potentiel significatif" du nouveau partenariat ainsi que sa "valeur ajoutée". Bertil Andersson, PDG de la FES, a reconnu que la formation initiale du partenariat COST-FES a suscité beaucoup de scepticisme. "Mais nous en avons fait une réelle réussite", a-t-il ajouté. "Dans le cadre du 6e PC, nous avons construit une plateforme commune. Dans le cadre du 7e PC, il s'agira d'en récolter les fruits", a-t-il conclu.