Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le Royaume-Uni trace les grandes lignes de ses stratégies technologiques à moyen terme

Le Royaume-Uni met actuellement sur pied des "plates-formes d'innovation" dans des secteurs identifiés dans un récent rapport comme primordiaux pour consolider la position britannique dans l'arène internationale. Deux plates-formes pilotes ont déjà été instaurées dans les do...

Le Royaume-Uni met actuellement sur pied des "plates-formes d'innovation" dans des secteurs identifiés dans un récent rapport comme primordiaux pour consolider la position britannique dans l'arène internationale. Deux plates-formes pilotes ont déjà été instaurées dans les domaines des systèmes et services de transport intelligents et de la sécurité des réseaux. A l'instar des plates-formes technologiques européennes, elles réunissent des entreprises, des organismes de recherche et des institutions gouvernementales. Les plates-formes d'innovation sont au coeur du document "Stratégie technologique britannique", publié le 26 avril. Ce document esquisse les conclusions initiales auxquelles est parvenu le Conseil de stratégie technologique (Technology Strategy Board - TSB) en ce qui touche à sept secteurs technologiques prioritaires identifiés en 2005, ainsi que des stratégies à moyen terme. Ces secteurs prioritaires sont: - les matériaux avancés; - les biosciences et les soins de santé; - l'ingénierie de conception et la fabrication avancée; - l'électronique et la photonique; - les technologies émergentes dans le domaine de l'énergie; - les technologies de l'information et de la communication (TIC); - la production et la consommation durables. "Le gouvernement s'est fermement engagé à investir dans l'avenir du Royaume-Uni", a déclaré le ministre britannique des sciences et de l'innovation, lord Sainsbury. "Ces stratégies à moyen terme fournissent une vision d'avenir apte à guider les investissements continus menés par le gouvernement en faveur des technologies d'avant-garde qui étaieront la croissance des entreprises et sont axées autour des propres priorités de ces dernières dans l'optique des défis concurrentiels qui les attendent." Dans le domaine des matériaux avancés, le TSB a identifié deux priorités: les matériaux propres à permettre des évolutions dans le secteur de la fourniture et de la distribution d'énergie; et les matériaux de détection et de diagnostic. Les auteurs du rapport préconisent également la mise en place d'un réseau dédié aux matériaux avancés. Dans le domaine de l'ingénierie de conception et de la fabrication avancée, le TSB insiste sur l'importance de la conceptualisation, de la simulation et de la modélisation, soulignant que "pour conserver leur rang dans la compétition mondiale, les sociétés britanniques vont devoir collaborer avec la base de recherche universitaire à la poursuite du développement de techniques de fabrication avancées, parmi lesquelles le contrôle intelligent de processus, les technologies d'étanchéité haut de gamme et la conception de surfaces spéciales et d'autres propriétés faisant appel aux nanotechnologies." Le potentiel croissant des secteurs de l'électronique et de la photonique tient aux exigences de fonctionnalité grandissantes à l'égard de composants dont la taille ne cesse de se réduire. Les atouts dont dispose le Royaume-Uni dans le calcul informatique haute performance et en "grille" constituent autant de chances à saisir dans l'aérospatiale et la défense, les soins de santé, la logistique des transports et les services financiers, selon le rapport. Au chapitre de la production et de la consommation durables, le TSB a identifié quatre secteurs clés dans lesquels il affirme que le Royaume-Uni est en mesure de capitaliser sur la croissance des marchés mondiaux: l'efficacité énergétique; l'efficacité des ressources et la gestion des déchets; les technologies visant à pérenniser les chaînes agro-alimentaires; et les technologies du secteur de l'eau. Tous secteurs confondus, les auteurs dégagent la nécessité d'une approche plus holistique, incluant la mise au point de normes et le développement de la métrologie. "On suscitera ainsi à l'égard de la performance des nouvelles technologies un climat de confiance qui permettra d'en élargir les applications et d'en accélérer l'adoption", peut-on lire dans le rapport. Le TSB espère que la Stratégie technologique permettra non seulement de rendre le Royaume-Uni plus attrayant pour les entreprises internationales envisageant de s'y délocaliser, mais aussi de dynamiser la coopération internationale en accroissant la participation britannique dans les programmes de recherche de l'UE. "L'un des grands objectifs est de s'assurer que les entreprises britanniques sont en mesure de tirer parti du réseau et du soutien mis à disposition via la Stratégie technologique en tant que tremplin vers une collaboration européenne élargie au travers du [Septième programme-cadre (7e PC)]." Le TSB a appelé les milieux d'affaires britanniques à lui soumettre leurs commentaires sur le document, de manière à pouvoir utiliser cette contribution pour façonner les stratégies technologiques au fil de leur évolution.