Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Nouvelle flambée de peste porcine en Allemagne

Une série de flambées du virus hautement infectieux de la peste porcine classique (également appelée "choléra du porc") a déclenché de nouveaux contrôles dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en Allemagne. Ne contaminant que les porcs et sangliers, la maladie est toute...

Une série de flambées du virus hautement infectieux de la peste porcine classique (également appelée "choléra du porc") a déclenché de nouveaux contrôles dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en Allemagne. Ne contaminant que les porcs et sangliers, la maladie est toutefois hautement contagieuse et souvent fatale. La maladie est fort peu fréquente en Europe, les dernières flambées observées remontant à 2001 au Royaume-Uni, en Espagne et en Pologne. On pensait jusqu'à lors que la maladie avait été éradiquée. La maladie est à ce point contagieuse pour le porc que l'on considérait que la flambée britannique de 2001 - qui avait suscité une certaine perplexité chez les experts du fait qu'elle dérivait d'une souche asiatique - avait infecté les porcs via un produit transformé à base de porc, tel qu'un sandwich au bacon ou une tourte au porc. Les dernières recherches avaient permis d'incriminer un trafic ayant donné lieu à l'importation au Royaume-Uni de viande bon marché et non contrôlée en provenance d'Extrême-Orient. La directive européenne 2001/89/CE, élaborée durant les flambées de 2001, a été avancée afin d'endiguer toute propagation supplémentaire de la maladie, qui a commencé à frapper des fermes au début du mois de mars. Initialement, une zone de surveillance a été mise en place autour des foyers, impliquant la restriction des mouvements de véhicules et des personnes, et l'arrêt des exportations et de l'abattage de porcs. Il n'y avait pas eu de nouveau foyer jusqu'à avril, ce qui laissait penser que la maladie avait été circonscrite et le mouvement de porcs à l'intérieur de la zone de surveillance était autorisé. L'apparition d'un nouveau foyer dans la localité de Borken a cependant pressé le Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale d'appuyer une "proposition de la Commission visant à suspendre tout mouvement de porcs et à imposer des mesures de précaution dans les districts d'Arnsberg, de Münster et de Düsseldorf, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie", selon une nouvelle communication. De telles mesures sont désormais en place. "Une périmètre de protection de 3 km a été établi autour du foyer, et des mesures de contrôle de la maladie, dont l'abattage et la désinfection, sont appliquées par les autorités allemandes dans ces zones." La peste porcine avait frappé le Royaume-Uni juste avant la catastrophique flambée de fièvre aphteuse de 2001. Un éminent expert, le professeur Mac Johnston du Royal Veterinary College, avait à l'époque établi un lien explicite entre peste porcine et fièvre aphteuse, soutenant qu'elles avaient toutes deux été importées via de la pâtée contaminée. "La fièvre porcine nous a rappelé qu'il ne fallait pas prendre les réglementations à la légère", a déclaré le professeur Johnston en 2001. "La mise en application doit être plus sévère." L'étude des causes et de la propagation de maladies telles que la peste porcine se poursuit aujourd'hui dans le contexte du programme-cadre de l'UE. Un récent appel d'offres invitait à émettre des propositions de recherches sur la peste porcine, la fièvre aphteuse et les maladies associées, incluant la mise au point de vaccins.

Pays

Allemagne