Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un consortium de l'ESA fournira aux régions isolées de l'UE un accès au haut débit sans fil

L'Agence spatiale européenne (ESA) contribuera pour un tiers au financement de 120 millions d'euros d'un nouveau système satellite qui permettra aux Européens d'avoir accès à la large bande dans les endroits les plus inaccessibles. Le satellite, qui sera baptisé HYLAS (Highl...

L'Agence spatiale européenne (ESA) contribuera pour un tiers au financement de 120 millions d'euros d'un nouveau système satellite qui permettra aux Européens d'avoir accès à la large bande dans les endroits les plus inaccessibles. Le satellite, qui sera baptisé HYLAS (Highly Adaptable Satellite, mais également Argonaute et amant d'Héraclès dans l'ancienne mythologie grecque), offrira une couverture haut débit à 22 pays européens, notamment aux régions dont les routes de communication actuelles ne permettent pas un tel accès. Le satellite HYLAS diffusera également la télévision haute définition (TVHD) à la majeure partie de l'Europe. Selon Giuseppe Viriglio, directeur des programmes communautaires et industriels à l'ESA, "HYLAS jouera un rôle majeur en apportant la démonstration des capacités technologiques de pointe des sociétés spatiales européennes, qui sont véritablement compétitives à l'échelle internationale. Il sera aussi un facteur important de progrès en permettant de desservir de nombreuses régions d'Europe pour lesquelles la couverture haut débit est insuffisante et il servira de modèle pour de futurs projets à grande échelle." L'accès au haut débit est loin d'être une réalité dans toute l'Europe. La solution satellite rendra immédiatement accessibles l'ensemble des régions qui ne le sont pas. Entre 150.000 et 300.000 utilisateurs potentiels de la large bande se verront enfin offrir la possibilité d'accéder à l'internet rapide dès le lancement du satellite prévu en 2008. Le système à large bande HYLAS contribuera à répondre aux objectifs de l'agenda de Lisbonne, qui incluent l'augmentation des connexions à l'internet haut débit dans les foyers. Le système sera plus que vraisemblablement utilisé dans les villages, où un simple récepteur et un modem, dont le coût s'élèvera entre 150 et 225 euros, fourniront un accès haut débit suffisant pour plusieurs foyers, rendant les coûts compétitifs par rapport aux solutions existantes.